Témoignage. “Je me réchauffe avec un sèche-cheveux”, ces Lyonnais qui mettent en place des techniques pour réduire leurs factures de gaz

Publié le Écrit par Blandine Lavignon

La consommation de gaz connaît un recul historique en France. À Lyon, certains habitants témoignent avoir drastiquement réduit la leur face à des factures trop salées.

Mois après mois, les factures ne faisaient qu’augmenter, je ne pouvais plus payer” raconte Justine, qui a récemment emménagé dans son appartement neuf du 7ème arrondissement de Lyon, équipé au gaz. Comme cette Lyonnaise, ils sont nombreux à avoir dû se serrer la ceinture concernant l’utilisation du gaz. De nouvelles habitudes qui expliquent en partie la baisse historique de la consommation de gaz, qui a chuté de 20% en deux ans dans l’hexagone.

Une étude publiée mardi 27 février par GRTGaz souligne une baisse de 11,4% en 2023 avec une consommation tombée à 381 TWh. Du jamais vu depuis trente ans, et le résultat de prix montés en flèche ces dernières années avec la guerre en Ukraine. Pour cause, avant celle-ci, 40% du gaz consommé dans l’Union européenne provenait de Russie. 

Des mesures drastiques pour réduire la facture

 

J’avais pris des dispositions pour gérer ma consommation, notamment une tablette qui annonce la température de l’appartement donc je me suis dit que j’allais pouvoir maîtriser mes dépenses” raconte Justine. Mais très vite, elle déchante en recevant les premières factures. Face à la flambée des prix, Justine décide de couper totalement le chauffage. “J’ai eu de la chance car l’hiver était doux. Mais il y a eu deux semaines de froid où c’était très dur de tenir”.

Cette chargée de relations internationales essaie de mettre en place des stratagèmes économes.  “Je me réchauffe avec un sèche-cheveux que je glisse sous la couette quelques minutes avant de dormir, pour avoir un peu de chaleur”. Une technique qui n’a pas été vaine, puisqu’elle est parvenue à stabiliser le montant de ses factures aux alentours de 40 euros. “C’est déjà énorme, et je n’aurai pas les moyens de payer plus” précise-t-elle. 

Ilian, étudiant en BTS, a lui aussi dû prendre la décision de se priver de gaz et d’un certain confort. Dans la colocation qu’il partage à Villeurbanne avec deux autres personnes, les montants des factures ont explosé dès le début de l’hiver. “On en a eu pour 100 euros, puis pour 200 euros par personne” témoigne le jeune homme. Face à cela, ils décident de tout faire pour ne presque plus utiliser le gaz. “On a arrêté le chauffage, et on a baissé la chaudière. On prend des douches de 5 minutes maximum car le temps d’eau chaude est très limité. On essaye de cuisiner seulement avec le four électrique pour ne pas utiliser les plaques au gaz”. Ces mesures drastiques leur ont permis de diviser par trois la note finale.

Les factures de gaz vont encore augmenter  

Le tarif du gaz devrait progressivement décroître pour le consommateur, en réaction à la baisse de son prix sur le marché. Mais cette tendance ne se répercutera pas tout de suite dans le porte-monnaie. Les factures de gaz vont encore augmenter le 1er juillet prochain avec une hausse de 5,5 à 10,4%. 

Une hausse due paradoxalement au fait... que la consommation baisse. C’est un peu le serpent qui se mord la queue : comme il faut répartir les mêmes dépenses d’utilisation du réseau, mais sur moins de consommateurs, cela a pour effet d’augmenter individuellement les factures.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :