Tendance : le boum des piscines fabriquées avec des containers

Publié le

C'est un marché en plein développement : la construction de piscines à partir de containeurs maritimes. Plusieurs entreprises régionales se partagent le marché, et des petits nouveaux arrivent.

On connaissait l'engouement récent pour les piscines individuelles en particulier depuis la période de Covid. Elles sont désormais près de 3 millions en France, selon les professionnels du secteur, avec une augmentation des commandes de 28% en 2020, par rapport à l'année précédente.

Mais on connaissait beaucoup moins la déclinaison tendance, celles des piscines fabriquées à partir de conteneurs maritimes. Des conteneurs qui vont venir trôner fièrement dans les jardins.

En Rhône-Alpes, des entreprises familiales

En Rhône-Alpes comme partout en France, les acteurs se multiplient comme l'atteste la foison d'offres visibles sur internet. La plupart du temps, ce ne sont pas des grosses machines comme le secteur des piscines "en dur" en connaît, mais de petites structures, qui à Firminy, Roanne (Loire) ou Chasse-sur-Rhône (Isère) prospèrent ou se lancent.

Exemple avec l'entreprise Containerama pool située à l'entrée de la Métropole de Lyon. C'est une PME familiale d'une dizaine de personnes selon les périodes de l'année. Son fondateur Emmanuel Magne travaille depuis 20 ans dans le domaine du conteneur, et il a créé sa propre structure en 2015 avec son fils.

Une demande en hausse

A l'origine, il s'est agit d'utiliser comme base des conteneurs maritimes pour faire des ateliers, des stands destinés à des salons, ou encore des espaces de vente de nourriture à emporter ou des buvettes. Mais le Covid est passé par là, et l'activité industrielle a ralenti, alors que la demande de piscine explosait ... CQFD.

Dotée d'un bureau d'études, la PME avait déjà envisagé de produire des piscines-conteneurs, mais avait abandonné l'idée faute de temps et de main d'oeuvre. Là, elle est passée en phase de concrétisation, avec un certain succès. Trois piscines la première année (de Covid, soit 2020), une bonne vingtaine la seconde. 

Rester une entreprise familiale

Mais Emmanuel Magne n'a pas la folie des grandeurs. Des porteurs d'affaires l'ont approché pour se lancer dans des fabrications en nombre. Pas intéressé. 

"On veut s'éclater ! Garder une taille familiale, préserver nos conditions de vie et de travail, et ne pas courir après les commandes. "

Emmanuel Magne, fondateur de Containerama-pool

Et d'ajouter que le plaisir des dirigeants et des salariés c'est de faire des produits personnalisés selon le client "un liner de ce type, une échelle comme ça... aucune de nos piscine n'est identique".

Quid des conteneurs recyclés ? une chimère pour Emmanuel Magne qui nous explique que les prix ont flambé avec le Covid, réduisant sévèrement l'intérêt pour les conteneurs de seconde main. D'autant que les "boîtes", comme ont dit dans le transport maritime, qui ont vécu nécessitent un gros travail de reconditionnement, long et cher.

Le prix, un argument secondaire

L'entreprise travaille donc avec des conteneurs neufs, ce qui facilite la pose des matériaux comme le liner, qui est le revêtement plastifié et renforcé qui assure l'étanchéité de la structure.

L'intérêt de la piscine conteneur ? le prix ? un peu car le modèle de base équipé chez notre fabricant rhône-alpin coûte entre 15 000 et 20 000 euros. Mais Emmanuel Magne le constate, ses clients sont plutôt du genre à mettre le paquet sur l'équipement et le design, ce qui fait forcément grimper la facture.

Pratique et à la mode

Selon lui, ce qui fait l'intérêt de ce type de produits, c'est bien davantage l'aspect pratique et l'effet de mode. 

Pratique, car une installation de piscine fabriquée dans son atelier de Chasse-sur-Rhône prend une demi-journée, sur un sol préalablement équipé au choix de plots béton, d'une couche de 15 cm de gravier, ou d'une dalle coulée en bonne et due forme. Peu ou pas de gène pour le voisinage, et pas de permis de construire pour une structure hors-sol, ce qui constitue l'essentiel des produits vendus.

Mode, car le conteneur, c'est une tendance qui plaît. On en voit partout : sur les chantiers, dans les festivals, les campus d'université, alors pourquoi pas dans un jardin ? 

Des nouveaux entrants par toujours au niveau

Du coup, les entreprises émergent pour le meilleur et pour le pire. Emmanuel Magne a déjà été appelé à l'aide par des propriétaires qui avaient fait appel à des novices en la matière... des conteneurs "ballons", déformés par l'eau car insuffisamment renforcés.   

Méfiance donc. Quand certains proposent une piscine à 10000 euros, alors que le coût d'achat d'un conteneur neuf peut monter à 4000 ou 5000 euros... "ça n'est pas sérieux " commente le professionnel.

Vigilance avant de signer

La bonne méthode pour trouver son fournisseur ? scruter les avis, les commentaires (de préférence nombreux) sur les réseaux sociaux. Car les retours clients sont souvent éclairants sur la longévité des produits, spécialement sur ce type d'équipement conçus pour durer.