Top 14: Lyon fait chuter le leader rochelais

Publié le
Écrit par Renaud Gardette

Lyon s'est imposé (22-18) contre le leader, La Rochelle, samedi 5 décembre au stade de Gerland lors de la 11e journée de Top 14.

Lyon, grâce à la botte de son ouvreur Jonathan Wisniewski qui a passé dix-sept points, s'est imposé (22-18) contre le leader, La Rochelle, samedi 5 décembre au stade de Gerland lors de la 11e journée de Top 14. Grâce à ce deuxième succès consécutif à domicile en six jours, les Lyonnais, menés à la mi-temps (8-6), remontent à la cinquième place du classement, et portent à sept leur série de matches sans défaite. 

Ils restent malgré tout sous la menace du Stade Français et de Toulon, qui s'affrontent dimanche à Paris. La Rochelle repart de son côté avec le point de bonus défensif et conserve la tête du classement devant Toulouse, vainqueur à Bayonne (24-20). Comme le 29 novembre contre le Stade Français, le LOU Rugby, privé de six joueurs retenus en sélection nationale, a longtemps souffert contre une équipe rochelaise elle aussi fortement remaniée. Mais Lyon a réussi à s'imposer grâce à dix-sept points de son ouvreur Jonathan Wisniewski (une transformation, cinq pénalités), qui disputait son 200e match dans l'élite. 

Meilleur réalisateur en activité, il compte maintenant 2.158 points inscrits au plus haut niveau. Après avoir donné l'avantage au score à son équipe, grâce à deux pénalités, Wisniewski l'a vu perdre peu à peu le contrôle du ballon et faire quelques mauvais choix, à l'image de l'ailier Toby Arnold (19e, 30e), peu inspiré. Les Lyonnais ont craqué avant et après la mi-temps, sur deux actions similaires. Sanctionnés près de leur ligne, Félix Lambey (37e) et Xavier Mignot (42e) ont été punis d'une exclusion temporaire. Dans la foulée, les Rochelais ont marqué deux essais sur ballons portés, par l'entremise du jeune talonneur Samuel Lagrange (37e, 42e), pour prendre l'avantage (15-6).  Ce double coup sur la tête a réveillé le LOU, qui a passé un 13-0 en vingt minutes à son adversaire, avec un essai de Xavier Mignot transformé par Wisniewski, lequel passait ensuite deux pénalités (61e, 78e) pour s'imposer sur la fin grâce à sa solidité en conquête directe.

Malgré une équipe rajeunie, La Rochelle a fait honneur à son rang mais a laissé passer trop d'occasions en première période. Le leader peut nourrir des regrets de ne pas avoir réussi à concrétiser ses temps forts avec un en-avant sur la ligne (21e), puis un essai refusé au 3e ligne aile Zeno Kieft pour un autre en-avant préalable dans un ruck (33e). (AFP)