Un jeune vautour moine s'est échappé du Parc de Courzieu (Rhône)

Un vautour moine s'est échappé du parc animalier de Courzieu, près de Lyon. Le vent l'empêche de rentrer à la maison. La direction du parc a lancé un appel sur les réseaux sociaux.
Un vautour "moine" s'est échappé du parc de Courzieu. Si vous l'apercevez, prévenez rapidement le parc
Un vautour "moine" s'est échappé du parc de Courzieu. Si vous l'apercevez, prévenez rapidement le parc © BELPRESS/MAXPPP

Il est parfaitement inoffensif et habitué à l'homme... mais c'est tout de même un animal aux dimensions impressionnantes qui s'est échappé du parc, basé à l'Ouest de Lyon, à Courzieu.

A dire vrai, il arrive régulièrement à cet animal, que l'équipe de soigneurs surnomme "le moine", de faire une petite ballade autour du parc, qui est entouré de plusieurs collines. Mais cette fois, le vent l'empêche de rentrer tranquillement au parc. 

"S'il venait se poser à côté de vous, il vous arriverait à la taille, environ", confirme la directrice Charlotte Vidal. "C'est un pré-adulte, qui encore du mal à voler. C'est effectivement un énorme oiseau de 3 mètres d'envergure. Le vent l'a rabattu sur la vallée de la Brévenne. D'habitude, ça ne pose pas trop de souci, mais cette fois, les vents un peu tournants auxquels on a droit depuis 3 jours, ont été plus forts."

Ce n'est donc pas vraiment une fugue de l'animal, qui semble rester dans le secteur "Si il voulait vraiment partir, il serait dans les Pyrénées en quelques battements d'ailes, voire à Dunkerque, assez facilement." explique l'experte. "Visiblement il essaye de rentrer puisqu'on on nous l'a signalé plusieurs fois sur la Brévenne, au col de Malaval et aux Verchères. Donc il est bouge aux alentours".

L'animal est-il en danger ? A priori, pas du tout. "Il ne sait pas forcément se nourrir seul. C'est un charognard, et il va se localiser essentiellement au bord des routes pour essayer de se nourrir par des animaux tués par les voitures. C'est là qu'il a été vu, les dernières fois. Ce sont des animaux qui peuvent jeûner assez longtemps; c'est le cas, là, depuis trois jours. Donc ce n'est pas la catastrophe" relativise la directrice du parc.

Elevé par l'homme, ce vautour n'est pas un danger
Elevé par l'homme, ce vautour n'est pas un danger © BELPRESS/MAXPPP

Habitué à l'homme, il ne serait pas non plus dangereux. "Il n'a pas du tout peur des gens. Il a été élevé par l'homme donc, pour lui, ce n'est pas du tout un problème. En revanche, ça reste un rapace. Il n'aime pas forcément qu'on essaye de le toucher. Ce n'est pas un animal que l'on caresse. Dans un tel cas, il ne va pas agresser, mais se retirer, tout simplement."

Le vautour a mangé son émetteur

La direction du parc lance un appel à tous les éventuels témoins, afin de signaler le plus vite possible où se trouve ce rapace. En principe, ce genre de grands oiseau est équipé d'un émetteur géolocalisé, placé sur la queue de l'animal. Seul souci avec notre échappé : "Il est un peu cabotin et a pris l'habitude de manger ses émetteurs. "

Si vous apercevez cet animal, n'hésitez pas à appeler le parc au 06.80.64.19.08

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature faits divers