Une usine désaffectée occupée illégalement à Saint-Genis-Laval : le campement insalubre a été évacué dans le calme

Publié le Mis à jour le

Ce mardi 28 juin 2022, le squat de la Mouche, un campement installé illégalement dans une usine désaffectée de Saint-Genis-Laval, a été évacué par les forces de l'ordre. L'opération s'est déroulée dans le calme, plusieurs familles ont été prises en charge.

L'opération s'est déroulée dans le calme ce mardi 28 juin 2022, au petit matin. Une ancienne usine située dans une zone industrielle, au 86 chemin de la Mouche, sur la commune de Saint-Genis-Laval a été évacuée.

Une évacuation dans le calme

Le site était occupé illégalement depuis avril 2021."Les risques sanitaires en raison des conditions extrêmes d’insalubrité des lieux ainsi que les troubles à la tranquillité publique aux abords du site ont nécessité l’évacuation de ce squat", a indiqué en fin de matinée la préfecture du Rhône dans un communiqué.

Dans cette usine, les autorités préfectorales ont évoqué la présence d'immondices, d'ordures ou encore de rats.

Comme préalable à cette évacuation, un recensement de l’ensemble des ménages installés sur ce site a été réalisé pour identifier les situations et vulnérabilités individuelles. "L’ensemble des 29 personnes présentes, dont 13 enfants, ont été mises à l’abri dans des centres d’hébergement d’urgence situés dans la Métropole", ont précisé les services de la préfecture. 

Six familles ont été prises en charges, précise la maire de Saint-Genis-Laval.

Cette opération, qui a nécessité le concours des gendarmes, a été coordonnée par la préfecture du Rhône. L'opération a également impliqué la participation du SDMIS, de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités, de la Métropole de Lyon et de la Ville de Saint-Genis-Laval.

Salubrité et tranquillité publiques menacées

Dans un communiqué, Marylène Millet, maire de Saint-Genis-Laval, évoque la présence d'une centaine de personnes dans ce squat. "La situation de ce squat a eu des conséquences graves sur la salubrité et sur la tranquillité publiques". L'élue parle " de nombreux vols, agressions et atteintes drastiques à la salubrité publique" qui ont "poussé à agir presque quotidiennement pour assurer la protection des habitants et des entreprises saint-genoises".

Elle ajoute : "les troubles à l’ordre public, les vols d’énergie, les cambriolages et les activités parfois mafieuses du site nous ont contraint à agir fermement." La maire de Saint-Genis-Laval parle d'"une cinquantaine d’interventions de la Police municipale, au moins autant de la gendarmerie nationale".

Sur les réseaux sociaux, l'élue a remercié les personnes mobilisées sur "cette opération d'évacuation, sur la sécurisation du lieu et le relogement des familles".

Le squat a été évacué mais différents services devront ensuite nettoyer le terrain et le sécuriser. Les opérations de nettoyage et de dératisation du site sont prises en charge par la commune, coordonnées par les services techniques municipaux. Le site sera également sécurité pour éviter toute nouvelle intrusion.