• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : l'agresseur présumé d'un chauffeur de bus à coups de marteau en détention provisoire

© A. Jacques
© A. Jacques

Samedi soir, à Vaulx-en-Velin, un individu s'en est violemment pris à un chauffeur de bus TCL de la ligne 37. Interpellé par la police peu après, l'agresseur présumé a été placé en garde à vue. Il était jugé en comparution immédiate ce lundi 26 août après-midi au tribunal correctionnel de Lyon.

Par Dolores Mazzola

Les faits se sont déroulés samedi soir, 24 août, à Vaulx-en-Velin, vers 21h30. Un individu coiffé d'une capuche est monté dans un bus de ligne 37 (Villeurbanne/Vaulx-en-Velin) et s’en est violemment pris au chauffeur à coups de marteau. Il l'aurait également agressé avec une bombe lacrymogène. L'agression a eu lieu à l'arrêt Vaux-Pasteur, à hauteur du 114 rue de la République, dans le secteur de Vaulx-en-Velin Village.


La victime a été blessée à la lèvre, à la jambe et au bras. Le chauffeur de bus s'est vu prescrire sept jours d’ITT. On ignore pour l'heure la raison de ce déchaînement de violence.  

Ce sont les passagers du bus qui ont alerté la police. L'agresseur présumé du conducteur a été interpellé environ une heure plus tard, peu après 22h30. Il a été placé en garde à vue. Selon la police, il s'agit d'un homme de 29 ans demeurant dans le 8e arrondissement de Lyon. Le chauffeur du bus a reconnu son agresseur grâce à sa tenue vestimentaire.

Le suspect était présenté ce lundi 26 août, après-midi, en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Lyon. Keolis, l'employeur du chaufeur de bus, s'est porté partie civile. L'individu a cependant nié les faits malgré la découverte de trois marteaux dans son véhicule au moment de son interpellation, indique la police. Insuffisant pour établir la culpabilité de cet homme au casier chargé. 

Une information judiciaire a donc été ouverte et l'agresseur présumé a été mis en examen pour "violences avec arme à l'encontre d'agent d'exploitation d'un réseau de transport public". En fin d'après-midi, il a été placé en détention provisoire conformément aux réquisitions du parquet.

Sur le même sujet

Pyramide de chaussures à Lyon : 25 ans de combat pour l'ONG Handicap International

Les + Lus