VIDÉO. Baignade dans le Rhône : "il ne faut pas oublier que le Rhône est un fleuve des glaciers"

durée de la vidéo : 00h01mn59s
La baignade dans le Rhône sera autorisée et encadrée ce dimanche 30 juin. ©France Télévisions

À Lyon, la baignade sera autorisée dans le Rhône ce dimanche dans un périmètre du festival entre Rhône et Saône. Les dernières analyses ont confirmé la "baignabilité" du fleuve.

Feu vert pour la baignade dans le Rhône. Les Lyonnais pourront faire plongeon dans leur fleuve, ce dimanche 30 juin, dans le cadre du festival Entre Rhône et Saône. La baignade sera encadrée au sein d’une zone définie dans le parc des Berges de Gerland, de 11 heures à 18 heures. Un important périmètre de sécurité sera mis en place.

Deux zones de baignade de 200 mètres carrés vont être aménagées. L’endroit a été choisi stratégiquement car il s’agit d’une zone où le fleuve s’agrandit, donc où le courant est moindre. Pour qu’un tel évènement soit possible, de nombreux contrôles ont été effectués en amont. Lors des derniers tests en prévision du 30 juin, les taux de bactéries se sont révélés très en dessous des normes, et le débit du fleuve modéré.

"Nous avons été mandatés par la ville de Lyon pour envoyer une équipe de six scaphandriers faire un état en pollution de microdéchets et ça a été une très bonne nouvelle car nous n’avons rien trouvé" explique Lionel Rard de l’association Odysseus 3.1. Il précise que le Rhône prend sa source dans un glacier, et est le fleuve de France avec le débit le plus important, ce qui lui permet d’évacuer rapidement ce en quoi il peut être chargé.

"On rajoute un peu de sable et on est comme à Bali !"

La baignade dans le Rhône est officiellement interdite par arrêté municipal depuis 2001, à cause des forts courants surtout, mais également des risques bactériologiques. Mais des Lyonnais se baignent dans le fleuve chaque été depuis toujours, malgré le risque de noyade. Ce vendredi 28 juin, c’est le cas d’un petit groupe d’amis. Ils ont choisi d’y faire un plongeon non loin de Confluence. "J’y vais, mais sur la pointe des pieds. Je ne pense pas qu’elle soit aussi propre que ça, mais bon ça fait du bien de se baigner !" lance Aloïs. Même son de cloche du côté de son ami Loïs : "J’y vais parce qu’il y a les copains mais sinon je n’irai pas" confie-t-il. Jean-Charles, lui, est plus confiant : "C’est la boue qui donne une impression de saleté, mais si on va plus loin, l’eau est très propre. On rajoute un peu de sable et on est comme à Bali !". 

À l’heure où les grandes villes font face à des étés de plus en plus caniculaires, la possibilité de "baignade urbaine" revient régulièrement sur le devant de la scène. Une idée qui enchante de nombreux Lyonnais. "Ici à Lyon, ce n’est pas comme à Paris avec la Seine. Il ne faut pas oublier que le Rhône est un fleuve des glaciers" affirme Jacques, qui se promène au bord du fleuve. "À l’époque, les gens se baignaient dans Lyon, il y avait des plages et je pense qu’il pourrait très bien y avoir des espaces aménagés ce serait très agréable" renchérit une Lyonnaise venue faire faire trempette à son chien.

À Lyon, cette première devrait donc ouvrir la voie à d’autres expérimentations de baignade dans le Rhône, avec l'espoir de pérenniser la baignade urbaine.

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité