VIDÉO. "Je les ai vus lâcher prise", dans un Ehpad lyonnais, un chorégraphe fait danser les résidents

Guillaume Forestier est chorégraphe à la maison de Danse de Lyon. Il organise un atelier danse pour les résidents de l’Ehpad la Vérandine. Une initiative dans le cadre d’un partenariat, qui permet aux résidents une redécouverte de leur corps.

Laissez juste vos mains s’effleurer” décrit le chorégraphe lyonnais Guillaume Forestier, tout en mimant le geste que son public du jour doit réaliser. Autour de lui, les résidents de l’Ehpad la Vérandine du 8ème arrondissement de Lyon reproduisent le mouvement, avec plus ou moins de pudeur. Ces personnes âgées participent à un atelier pas comme les autres : l’espace de quelques heures, ils vont prendre le temps de redécouvrir leur corps et ses mouvements.  

durée de la vidéo : 00h00mn11s
{} ©France Télévisions

Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un programme de soutien à la création régionale de la Maison de la Danse. Il a permis à Guillaume Forestier de la compagnie La Fiévreuse de mener cette résidence pendant deux semaines auprès de ces retraités. Dans cette ancienne salle d’activité transformée en studio de danse, il espère leur permettre “un espace d’expression en utilisant le corps comme porte d’entrée”. 

durée de la vidéo : 00h00mn13s
{} ©France Télévisions

De son côté, le personnel de la Vérandine qui assiste à l’atelier constate des effets bénéfiques sur les résidents. Si certains résidents sont quelque peu réticents à lâcher prise au début, beaucoup se laissent peu à peu aller dans ce moment hors du temps. Les yeux sont parfois fermés, les visages détendus.

durée de la vidéo : 00h00mn15s
{} ©France Télévisions

Plusieurs autres ateliers de danse se tiendront entre les murs de la Vérandine. L'occasion pour les résidents de profiter encore d'un moment suspendu dans le temps.