Villeurbanne interdit l'utilisation de pesticides de synthèse sur son territoire

Le maire de Villeurbanne a pris le 11 octobre 2019 un arrêté d'interdiction d'utilisation des pesticides de synthèse - Illustration prétexte / © maxppp
Le maire de Villeurbanne a pris le 11 octobre 2019 un arrêté d'interdiction d'utilisation des pesticides de synthèse - Illustration prétexte / © maxppp

Vendredi 11 octobre, le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret a signé un arrêté interdisant l'utilisation de pesticides de synthèse sur le territoire communal. L'arrêté vaut pour les personnes publiques ou privées, pour l’entretien des espaces accessibles ou non-ouverts au public.

Par Dolores Mazzola

"L'utilisation de produits phytopharmaceutiques de synthèses (...) est interdite aux personnes publiques ou privées pour l'entretien des espaces accessibles ou non ouverts au public sur le territoire de la commune," indique l'arrêté signé le 11 octobre 2019 par Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne. 

Le texte s'appuie notamment sur le classement en 2015 du glyphosate comme "cancérigène probable" par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) et pointe l'impact négatif de l'utilisation des produits phytosanitaires chimiques de synthèse sur la biodiversité et sur la santé humaine.  

L'arrêté souligne également l'engagement de la commune en matière environnementale. Le texte rappelle notamment que la ville de Villeurbanne a pris la décision de ne plus utiliser de pesticides dans tous ses espaces publics, dans l'ensemble de ses espaces verts depuis l'an 2000, dans les deux cimetières en 2009, mais aussi dans les jardins urbains cultivés mis à disposition des habitants sur des terrains publics en 2012. 

Le texte souligne que l'interdiction ne s'applique pas aux "produits de bio-contrôle", il ne s'applique pas non plus "aux produits qualifiés à faible risque (...), ni aux produits dont l'usage est autorisé dans le cadre de l'agriculture biologique"

Sur le même sujet

Les + Lus