Rhône : un homme décapité, l'auteur présumé est son fils

Publié le Mis à jour le
Écrit par F.M avec AFP

Un homme de 60 ans a été décapité à l’arme blanche dans la nuit de samedi à dimanche 14 août à Saint-Priest. Interpellé, l’auteur présumé des faits est son fils.

Décapité avec un couteau de cuisine. Dans la nuit du samedi à dimanche 14 août, les sapeurs-pompiers sont intervenus vers 2h15 du matin après l’agression d’un homme de 60 ans à Saint-Priest, près de Lyon.

L'auteur présumé des faits, son fils âgé de 25 ans, aurait agi après une dispute entre son père et lui. La scène s'est déroulée sur le parking d'un immeuble voisin à leur domicile. Sur place, rien ne laisse présager un tel drame mais des témoins en état de choc ont assisté à cette scène d'horreur. 

Le père a genou aurait supplié son fils de ne pas le tuer. Certains habitants ont essayé de raisonner le jeune homme sans succès. Le suspect a ensuite déambulé la tête de la victime dans "une main et le couteau dans l'autre" selon une source proche du dossier. 

Des policiers de la BAC, arrivés en renfort, sont parvenus à interpeller cet homme "qui a tenté de leur donner des coups de couteau, sans les blesser", selon la même source.

Le suspect, un Marocain en situation régulière, est connu "pour des faits de droit commun, des différends familiaux sur fond d'alcool et stupéfiants", selon cette même source. L'homme qui a été placé en garde à vue n'est pas connu pour des faits de radicalité,
selon la même source.

durée de la vidéo : 01min 00
Un homme de 60 ans a été décapité à l’arme blanche dans la nuit de samedi à dimanche 14 août à Saint-Priest. Interpellé, l’auteur présumé des faits est son fils. ©FTV

Une enquête ouverte 

L'homme est aujourd'hui placé en garde à vue. "L’enquête confiée à la Sûreté départementale du Rhône devra déterminer les circonstances exactes de ce drame ainsi que son mobile et approfondir la personnalité de son auteur", a précisé le parquet de Lyon. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité