• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

C'est un projet imaginé il y a plus d'un an. Mais depuis septembre, il est dans toutes les têtes des 29 élèves de la "classe des grands" de Rivolet (Rhône). La classe des grands, c'est les CE2, CM1 et CM2 emmenés par Boris Thomas, le professeur des écoles à l'origine de l'aventure.

Quel projet ? oh, trois fois rien... juste écrire des chansons, faire un clip et un CD, et se produire en spectacle. Ah oui, j'oubliais, le tout avec des enfants presque tous novices dans le monde la musique.

L'école en chantant : le reportage

C'est un village de carte postale : l'église en pierre dorée et la mairie qui veillent amoureusement sur l'école, de l'autre côté de la route principale. Là, les 580 habitants se connaissent tous et se saluent volontiers le matin à l'heure de déposer les élèves à la "communale". 

On y trouve des classes multi-niveaux, et une équipe pédagogique, engagée et bienveillante, qui porte un projet artistique ambitieux. Pas pour eux, pour les enfants, et pour créer ensemble une mémoire collective positive.
Rivolet : l'école en chantant
C'est un village de carte postale : l'église en pierre dorée qui veille amoureusement sur l'école, 580 habitants qui se connaissent tous et se saluent volontiers, des enfants heureux qui apprenne à la "communale", dans des classes multi-niveaux. Et pour couronner le tout, une équipe pédagogique, engagée et bienveillante, qui porte un projet artistique ambitieux. Pas pour eux, pour les enfants, et pour créer ensemble une mémoire collective positive. Reportage de Christian Conxicoeur, Arnaud Jacques, son Pascal Morin, montage Yann Capy.

 

Le clip de l'école de Rivolet

"Mon arbre"
Une chanson de la classe des grands de Rivolet, mise en image au coeur de l'hiver. Le texte, c'est Lou qui l'a proposé, elle y parle de son arbre, son noyer qu'elle aimait, qui est tombé un jour et qui l'a laissé triste. Elle et ses copains y grimpaient, y faisaient des cabanes. Mais pour que l'histoire ne finisse pas, elle a planté une petite noix... - Ecole de Rivolet (Rhône)

 

L'école démarre tous les jours en chanson

Boris Thomas l'admet avec beaucoup d'humilité : la chanson du matin, ce sont les enfants qui l'ont mise en place il y a 5 ou 6 ans. Lui a joué le jeu.

Depuis, pas question de déroger. Tous les jours, les "grands" montent les marches de leur escalier en poussant la chansonnette, jusqu'à leur tables et là... ils tapent du pied ou des mains pour battre la mesure et n'hésitent pas à montent sur les chaises, pas par bravade mais pour s'exprimer "beau et fort".

A les voir, le (presque) vieux journaliste que je suis ne peut s'empêcher de penser à cette scène du "Cercle des poètes disparus" où les élèves d'une école américaine déclament les vers de Walt Whitman (Ô Capitaine, mon Capitaine..), juchés sur leur table, libres.
© C.Conxicoeur, France 3 Rhône Alpes
© C.Conxicoeur, France 3 Rhône Alpes


La musique avec les copains, c'est un plaisir

Nathan, lui, n'avait pas participé à un autre projet musical il y a deux ans. Trop timide, il aurait bien voulu jouer de la batterie, mais... il ne savait pas en faire.

Depuis, il s'est inscrit à des cours de percu pour se sentir à l'aise, et cette fois... il est heureux. En répétition, il est un de ceux qui donne le tempo d'un geste sûr. quand on lui demande s'il pense que cette aventure le marquera pour longtemps, il acquiesse l'oeil brillant : "c'est sûr, quand j'aurai des nouveau copains plus tard, je leur raconterai cette histoire".

Rivolet (69) : l'école en chantant
A l'école communale de Rivolet (Rhône), on s'est lancé dans un projet fou : écrire et chanter des chansons, faire un clip et un CD, et se produire en spectacle. Nathan, lui, n'avait pas participé à un autre projet musical il y a deux ans parce qu'il aurait voulu jouer de la batterie, mais ne savait pas faire. Depuis, il s'est inscrit à des cours de percu pour se sentir à l'aise, et cette fois ... il est heureux. - Christian Conxicoeur

Des textes "made in Rivolet", tout comme les instruments.

Nina est au niveau CM2. Lors de la répétition, elle nous explique qu'elle ne connaissait pas grand chose à la musique avant de se lancer sur sa contrebasse faite pour l'occasion, comme tous les autres instruments à cordes présents sur le projet.

Des dimensions calculées par les CM2 (exercices de maths!!) un assemblage fait par les parents et le musicien Laurent Fellot (du groupe Des fourmis dans les mains), et puis... démonstration de Nina. 
Des textes "made in Rivolet", tout comme les instruments
Nina nous explique qu'elle ne connaissait pas grand chose à la musique avant de se lancer sur sa contrebasse faite pour l'occasion, comme tous les instruments à cordes présents sur le projet. Des dimensions calculées par les CM2 (exercices de maths!!) un assemblage fait par les parents et le musicien Laurent Fellot (du groupe Des fourmis dans les mains), et puis ... démonstration de Nina.

 

La musique bienveillante

Impossible de la rater au milieu des répétitions : Fanny Logeay, elle aussi enseignante. Aux côtés de Laurent Fellot, le musicien professionnel ("des fournis dans les mains") qui chapeaute le projet, elle est le chef d'orchestre, l'oreille qui traque les erreurs, les "pains".

Mais quand on se trompe, Fanny le relève non pas d'un d'un oeil noir, mais... d'un sourire. Et le message n'en passe que mieux.

La musique bienveillante
Rencontre avec Fanny Logeay, elle aussi enseignante et bénévole sur le projet. Aux côtés de Laurent Fellot, le musicien professionnel qui chapeaute le projet, elle est le chef d'orchestre, l'oreille qui traque les erreurs, les "pains". Mais quand on se trompe, Fanny le relève non pas d'un d'un oeil noir, mais ... d'un sourire. Et le message n'en passe que mieux. - Christian Conxicoeur, Arnaud Jacques

 

Et le grand concert, c'est le ...

le 26 mai 2018 à 19h sur l'aire de loisirs de Rivolet, et le dimanche 17 juin à 16h dans le parc Vermorel (Villefranche). 12 titres joués et chantés par les élèves.

L'album "graines de liberté" sera disponible pour les concerts.