A la télé ce week-end. Quels programmes sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes les 9 et 10 mars ?

Pour ce week-end du 9 et 10 mars dans les programmes de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, rendez-vous gastronomique à Tignes et rencontres avec des amoureux de leur territoire et passionnés par leur métier.

Par Nathalie Palomo

  • Goûtez-voir - Samedi à 11h30 

Ursus à Tignes
La famille Bouvier est fameuse à Tignes. Le chef, Clément Bouvier,  fils de Jean-Michel, chef étoilé, a fait ses classes dans de grandes maisons.
Située à 2100 mètres d’altitude au coeur du quartier de Val Claret, L'Ursus est un haut lieu de la gastronomie de Tignes. L'établissement tire son  nom du nom de la dernière race d'ours aperçue en Savoie.
La tradition des fourneaux remonte à la grand-mère, cuisinière réputée à Chambéry. Avec un Père, Jean-Michel et un oncle, Pierre Marin, étoilés, Clément Bouvier a toujours vécu dans un univers de saveurs et d'excellence. Il est d'ores et déjà parti à la chasse aux étoiles.
 

 

 

  • Dimanche en Politique -  Dimanche à 11h30 

Dans les Alpes  -  Alain Carignon, le retour ?
Il a été maire de grenoble de 1983 à 1995. Aujourd'hui, 36 ans après sa première élection, Alain Carignon veut reconquérir l'Hôtel de Ville, peser à nouveau sur le débat public.
A un an de l'élection, c'est sans nul doute autour de lui que la campagne pour les Municipales de 2020 va se cristalliser. Autour de sa ligne politique, de ses propositions et de son passé judiciaire. 
Mais les Grenoblois sont-ils prêts à lui faire à nouveau confiance? A 70 ans, peut-il vraiment incarner l'avenir de la ville ? 
Emission présentée par Jordan Guéant 


En Auvergne : Dimanche en Politique reçoit la députée Modem du Puy-de-Dôme Laurence Vichnievsky
Grand débat
: Le 15 mars, le grand débat national voulu par Emmanuel Macron s’achève. Voici venu le temps de la restitution et de la synthèse.
Des cahiers de doléances, plus de 10 000 réunions organisées, sans oublier le million de contributions déposées sur la plateforme Internet : le grand débat montre que les attentes des citoyens sont multiples et fortes. Elles embrassent tous les sujets : pouvoir d’achat, fracture territoriale, 80 km/h, rétablissement de l’ISF ou référendum d’initiative citoyenne.

Le mois de mars sera crucial. Dans l’espoir de sortir de la crise des Gilets Jaunes, quelles réponses l’exécutif doit-il donner ? Faut-il un nouvel effort fiscal et social après les 10 milliards d’euros accordés en décembre par Emmanuel Macron ?
Laurence Vichnievsky, députée de la 3ème circonscription du Puy-de-Dôme, est l’élue d’un territoire mi urbain-mi rural. Elle n’a pas échappé aux interrogations, notamment relayées par des maires de petites communes qui se sentent abandonnés. Faut-il envisager un nouveau mouvement de décentralisation comme remède à cette colère ?

Gilets jaunes : La crise des Gilets Jaunes et son cortège de manifestations a conduit à une proposition de loi dite « anticasseurs » pour mettre fin aux violences. Durcir les lois, sans entraver la liberté de manifester : c’est un véritable numéro d’équilibriste pour les députés de la majorité. Le texte gouvernemental permet notamment aux Préfets d’interdire des manifestations et crée un nouveau délit de dissimulation du visage.

Dans l’hémicycle, Laurence Vichnievsky, vice-présidente de la Commission des Lois de l’Assemblée Nationale, a plaidé à plusieurs reprises pour un texte plus équilibré : « Nous ne souhaitons pas laisser au pouvoir politique le droit d’empêcher les Français de manifester. » 
Emission présentée par Brigitte Cante


En Rhône-Alpes  : Grand débat, premier bilan
Un dispositif exceptionnel pour ce  DEP qui sera entièrement réalisé au cœur d’un débat organisé à Craponne dans l’ouest Lyonnais. Des citoyens mais aussi les organisateurs, des élus et le ministre de l’Economie, Bruno Lemaire nous livreront leur tout premier bilan. Comment s’est déroulée cette consultation ? Les avis et les propositions des citoyens ont-ils été correctement entendus ? Quelle suite attendent-ils de leur contribution ? Parler, débattre mais pourquoi faire ?

Emission présentée par Olivier Michel 
  • Chroniques d'en haut - Dimanche à 12h50 

Je suis né quelque part - Laissez moi ce repère - Ou je perds la mémoire...  chantait Maxime le Forestier. C'est un peu la bande originale de ce numéro de Chroniques d'en haut.

Pour rien au monde ils ne quitteraient la vallée qui les a vus naître. 
C’est le cas de Lionel. Epicier ambulant, il sillonne les routes des Bauges avec son camion, à la rencontre des habitants. 
Mercotte est une savoyarde, amoureuse de la pâtisserie bien sûr.
Mais aussi et surtout de sa ville natale : Chambéry !
Antoine Dénériaz n’a pas oublié ses racines depuis qu’il est Champion Olympique de descente, et c’est toujours  avec plaisir qu’il retrouve ses amis à Morillon.  
Quant à Didier, il exerce le  métier ancestral de bourrelier, au cœur de son village du Grand Bornand.

Tous ont raconté à Laurent leur attachement à leur terre, à leur métier… Une histoire de passion, mais aussi… de caractère !

Plus d'infos
 
  • Que diriez-vous de prolonger le week-end  , lundi après Soir3  ?

RETOUR A LA NORMALE
Après un accident nucléaire majeur en France, habitants évacués, scientifiques et experts questionnent notre civilisation façonnée par l’atome.
Octobre 2021, une succession de défaillances dans l’un des réacteurs de la Centrale conduit au premier accident nucléaire français. Suite aux retombées radioactives massives, la population est évacuée et la zone interdite d’accès. Huit mois après, alors que les autorités veulent déjà tourner la page, habitant(e)s, évacué(e)s, scientifiques, journalistes, travailleurs de la filière nucléaire nous apportent un éclairage sur ce scénario d’accident.
 
Retour à la Normale est un documentaire d’anticipation qui nous laisse imaginer quelles seraient les conséquences d’un tel drame sur nos vies, et nous questionne sur la civilisation que l’énergie nucléaire est en train de façonner.
 
 
Ce documentaire sera suivi du Grand Débat du Doc, présenté par Yannick Kusy, sur le thème "Prévenir les risques industriels majeurs" :
 
En Auvergne Rhône-Alpes, près d’un habitant sur deux est concerné par les risques industriels majeurs. Et pour cause : en tout il existe actuellement 122 établissements, répartis dans 22 bassins d’information. Cela concerne 410 communes et 2.9 millions de personnes.
Tous ces établissements sont classés Seveso et soumis à un plan particulier d’intervention. Cela implique des installations nucléaires, des unités de stockage souterrain de produits chimiques, ou encore certaines infrastructures de transports de matières dangereuses.
Quels sont les risques ? Où se situent-ils ? Comment fonctionne la prévention autour de ces structures ?

Les invités :
• Yannick MATHIEU, directeur adjoint de la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement)
• Olivier VEYRET, ASN Tricastin (Autorité de sureté nucléaire)
• Eric PLUCHE, directeur sureté sécurité environnement ORANO Tricastin
• Bertrand NOUVELOT, Greenpeace Lyon
• Patrick ROYANNEZ, Frapna de la Drôme

 

Sans oublier vos rendez-vous avec l'information régionale 12/13, 19/20 et le Soir 3

Toutes nos émissions sont disponibles en replay sur notre site.



 

Sur le même sujet

Les + Lus