Test d'un système d'alerte par téléphone à Feyzin, Solaize et d'autres communes de la vallée de la Chimie

Publié le
Écrit par Daniel Pajonk .

Dans la matinée de mardi 7 juin 2022, un exercice de la Sécurité civile sera mené en gare de triage de Sibelin au sud de l'agglomération lyonnaise. Il donnera lieu à des alertes sur les smartphones des riverains.

C’est un sms d’alerte… Mais pas de quoi paniquer. Une partie des habitants de plusieurs communes de la vallée de la Chimie (Feyzin, Irigny, Saint-Symphorien-d’Ozon, Sérézin, Solaize et Vernaison) sont susceptibles de recevoir un texto les alertant d’un problème fictif. Cet exercice de sécurité civile sera mené en gare de triage de Sibelin au sud de l'agglomération lyonnaise. Les personnes qui recevront la notification d’alerte sur leur téléphone portable n’auront aucune action à entreprendre ou comportement particulier de mise à l’abri à adopter, précise la préfecture du Rhône, dans un communiqué. La mention « exercice » sera explicitement indiquée.

 De quoi s’agit-il ? Appelé FR-Alert, ce dispositif, encore en phase expérimentale, permet de prévenir en temps réel toute personne détentrice d’un téléphone portable de sa présence dans une zone de danger afin de l’informer des comportements à adopter pour se protéger. Cet outil est complémentaire aux systèmes d’alerte existants  comme les sirènes, les messages d’alerte et d’information à la radio, les comptes institutionnels sur les réseaux sociaux… Cette alerte téléphonique découle d’une directive européenne datée de 2018. Il s’agit d’un système d’alerte en cas d’accident industriel majeur ou de risque d’accident, qui doit être mis en œuvre jour à la fin du mois de juin. D’ici là, les services de la sécurité civile procèdent aux derniers tests. C’est pourquoi cet exercice ce mardi 7 juin au cœur de la vallée de la Chimie.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité