VIDEO. Les dinosaures envahissent l'hippodrome de Bron Parilly près de Lyon

durée de la vidéo : 00h02mn09s
Spectacle pédagogique dans le monde des dinosaures ©FTV

L'exposition du "monde des dinosaures", c’est l’idée d’anciens circassiens, obligés de se réinventer. La troupe a surfé sur la vague de sympathie des enfants pour les dinosaures et créé une grande exposition interactive itinérante.

Roger Falck fait partie d'une famille de Forains. Son histoire avec les dinosaures est tout d'abord née dans un spectacle en Espagne avec un seul spécimen. Devant l'engouement du public et tout particulièrement des enfants, la troupe a décidé de profiter du filon et de développer de l'interactivité entre le spectateur et l'animal disparu. Ainsi est née l'exposition "Dinosaures world", une expo-spectacle avec des animations et de la pédagogie il y a 3 ans. 

Des spectacles pédagogiques

L'exposition a été imaginée en plusieurs espaces. Une trentaine de dinosaures robotisés à taille réelle dans une ambiance sonore immersive, un atelier de fouille archéologique, un simulateur 8D avec les sièges dynamiques vous emmène sur "La Terre des Dinosaures", un espace ludique et un spectacle interactif.

C'est là que Johnny Pilch intervient. Il fait lui aussi partie d'une famille circassienne. Son père et son grand-père étaient clowns dans les grands cirques d'Europe. Lui-même, clown musicien, jouait de la trompette, mais le confinement a tout changé et il a dû se réinventer.

En plus d'avoir conçu les éléments pédagogiques de l'exposition, il revêt très régulièrement son habit de Blue, le vélociraptor. Il rejoint alors Brigitte, le tricératops, sur la piste et va à la rencontre des enfants pour une séance papouille. Les enfants sont invités à les caresser. "Les dinosaures, ils sont tout mous. Au début, j'avais peur, mais là ça va" explique Liam, 4 ans, qui a osé tendre la main pour caresser le museau de Brigitte.

"Avant, ils existaient, maintenant non. Là, c'est un ptérodactyle" Aron, 4 ans, qui reconnait chaque animal, mais n'est pas dupe pour autant. "Moi, je préfère le vélociraptor, car il court très vite" confie Jules, 5 ans.

Elan, 6 ans, a été impressionné par la gueule béante du tyrannosaure. "Il fait peur à cause de ses dents et de son cri". Info validée par une grand-mère qui est venue avec sa petite fille. "C'est intéressant, les enfants sont contents, mais il y a un peu trop de bruit pour les tout-petits", nous confie-t-elle.

Après avoir sillonné la péninsule ibérique et l'Allemagne, l'exposition fait étape dans les grandes villes de France. Elle est à l'hippodrome de Bron Parilly jusqu'au 5 mars.