Risques d'avalanche: cinq pictogrammes remplacent les trois drapeaux

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes

Au printemps dernier, cinq nouveaux pictogrammes avaient été testés dans les stations alpines et l'accueil des skieurs était favorable. Cette signalétique européenne, déjà utilisée chez nos voisins suisses et italiens, sera désormais étendue dans toutes les stations françaises d'ici trois ans. 

 

Jusqu'ici, les risques d'avalanches étaient signalés par trois drapeaux : jaunes, à damier noir, et jaune et noir.





Lors de la saison dernière, la nouvelle signalétique a été testée dans plusieurs stations, et a reçu un accueil favorable. 

 



Domaines Skiables de France, l’ANMSM, l'ANENA et tous les acteurs de la sécurité en montage se sont concernés avec l'aide de l'AFNOR, pour adopter ces nouveaux pictogrammes. 



Ils devront être adoptés par toutes les stations de France d'ici trois ans. Certaines stations qui faisaient partie de l'expérimentation initiale, comme aux Sybelles en Savoie, ont conservés les nouvelles signalétiques après le test. 

Le risque 3 était "trop banalisé"



"Le risque 3 que tout le monde connaît sous la forme de drapeau à damier jaune et noir était trop banalisé", explique Serge Riveill, chargé de mission auprès des Domaines Skiables de France dans un communiqué publié par l'AFNOR. « Lors des dix dernières années, près de la moitié des accidents en hors-piste ont eu lieu lors d’un épisode de risque 3. Le nouveau pictogramme, avec ses deux points d’exclamation, va plus attirer l’attention »

 

Fini les drapeaux ! 



Outre le remplacement des drapeaux par des pictogrammes, l'objectif de cette nouvelle signalétique est d'être également plus tournée vers le numérique.



"Un affichage traditionnel sera toujours possible, mais les stations concernées par les problématiques d’avalanches saisiront l’opportunité du numérique pour mieux diffuser ces informations importantes aux pratiquants de hors-piste" indique également Serge Riveil. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité