Sacha Morin, 13 ans et pianiste : «quand on arrive sur scène, c’est magique, on oublie tout !»

© Gérard Rivollier
© Gérard Rivollier

À 13 ans, Sacha Morin sait déjà ce qu’il veut faire plus tard : pianiste ! Ce jeune habitant de Beaux (43) sera le 29 septembre sur le plateau de France 2 pour tenter d’être le lauréat de la 3e saison de l’émission « Prodiges », dans la catégorie instrumentistes. Rencontre.

Par Gérard Rivollier

Sacha, comment as-tu été sélectionné pour le casting de « Prodiges » ?
J’ai été contacté par le producteur de l’émission, parce que j’avais mis en ligne sur YouTube une vidéo d’un concours de piano que j’ai remporté. Le principe de l’émission « Prodiges » m’a plu : ça m’a permis de jouer avec un orchestre (l’ONPL, l'orchestre national des Pays de la Loire), ce qui est plutôt réservé à une élite ! J’ai fait le casting mais je ne pensais vraiment pas être pris. Ca a marché, ça a été super, je me suis fait plein d’amis sur le plateau !
 
C’était ta première télé, tu n’as pas été trop impressionné ?
Peu importe où on joue, il y a toujours de la pression. On pense à ce qui pourrait arriver si on se plante, mais quand on arrive sur scène, c’est magique, on oublie tout ! Jusqu’ici j’avais joué devant quelques centaines de personnes, jamais devant 4 millions de téléspectateurs !
 Comment et à quel âge t’es-tu mis au piano ?
C’est venu à 7 ans. J’ai pris des cours avec le pianiste Laurent Penalva. Deux ans plus tard, c’est devenu une passion, je me suis mis à travailler plus. C’est un peu le hasard : si ma mère ne m’avait pas inscrit au piano, je n’en aurais jamais fait. Et ça aurait été dommage.
 
C’est beaucoup de travail. Du coup, tu ne vas plus au collège ?
Je prends des cours par correspondance avec le CNED. Je joue du piano en moyenne 4 heures par jour, et je vais les mercredis au conservatoire Massenet de Saint-Etienne, dans la classe de Sylvie Girodon. C’est beaucoup d’organisation et plus de travail qu’au collège, mais ça me permet de me consacrer davantage à la musique. Alors ça vaut le coup !
 C’est du travail, mais aussi du plaisir ?
Même en travaillant, je prends du plaisir ! Quand on joue de jolis morceaux, on a envie de les travailler, ça vient tout seul, ce n’est pas une corvée !
 
Tu aimes le classique et le jazz aussi ?
J’écoute beaucoup de classique, j’aime bien tous les grands compositeurs : Chopin, Liszt, Mozart, Beethoven, la période romantique notamment. Mais j’adore aussi le jazz, il m’arrive d’en jouer, mais c’est très difficile de faire les deux à haut niveau.

L’objectif de l’émission « Prodiges » est de révéler de jeunes virtuoses de la musique classique.

En prime time jeudi 29 décembre sur France 2, le jury, composé de la soprano Elizabeth Vidal, du violoncelliste Gautier Capuçon et du danseur étoile Patrick Dupond, désignera trois finalistes : un danseur, un chanteur et un instrumentiste. Chaque lauréat se verra offrir une bourse d’étude. L’auvergnat Sacha Morin sera-t-il lauréat de cette édition 2016 ? En tous cas pour lui, l’important n’est pas forcément de gagner, juste de continuer à vivre à fond sa passion pour la musique !

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus