Santé. Rhône-Alpes entre grippe et gastro

Les relevés des réseaux de surveillance se succèdent et la conclusion est toujours la même: la région Rhône-Alpes a la grippe, du moins c'est l'une des régions les plus concernées par l'épidémie. Et la gastro sévit encore.  

La grippe et la gastro-entérite ont atteint le stade de l'épidémie en France, a annoncé, mardi 6 janvier, un nouveau réseau de surveillance, l'Irsan, qui base son évaluation sur des données "en temps réel" fournies par SOS Médecins.

La semaine dernière, le nombre de cas de grippe a été évalué en moyenne à 157 pour 100.000 habitants, soit au-dessus du seuil de l'épidémie qui est fixé par l'Irsan à 121 cas/100.000 habitants. Les régions les plus concernées par les virus de la grippe sont donc Rhône-Alpes mais aussi la Bourgogne, la Champagne-Ardenne, l'île-de-France, la Basse-Normandie, Poitou-Charentes et le Nord-Pas-de-Calais.

Le responsable de ce nouveau réseau, l'épidémiologiste de l'Inserm Laurent Toubiana a précisé que la grippe avait dépassé le seuil de l'épidémie dès le 22 décembre, d'après sa méthode de calcul.

Pour ce qui est de la gastro-entérite, le seuil de l'épidémie vient d'être atteint, avec 332 cas pour 100.000 habitants au 5 janvier (seuil fixé à 324) avec des incidences "élevées" à Perpignan, Ajaccio, Nice, Lorient, Troyes, Mulhouse, Amiens, Nîmes, Paris et Toulouse.