Cet article date de plus de 5 ans

A l'hôpital d'Albertville, le bloc opératoire toujours fermé depuis une panne de climatisation

Le bloc opératoire du Centre hospitalier d'Albertville, en Savoie, est fermé depuis le mardi 12 juillet, à la suite d'une panne dans la climatisation. En attendant, les patients sont transférés ailleurs.
A l'hôpital de Moutiers, qui a été privé de ses urgences au profit d'Albertville en 2015, on vit mal cette fermeture.
A l'hôpital de Moutiers, qui a été privé de ses urgences au profit d'Albertville en 2015, on vit mal cette fermeture.
Tout est venu d'une panne de climatiseur. Depuis le 12 juillet, le bloc opératoire d'Albertville est à l'arrêt. Le groupe froid, système de climatisation et d'hygrométrie (l'humidité de l'air), ne fonctionne plus et en conséquence, voilà dix-huit jours que toutes les opérations ont été redirigées ailleurs.

"Pour l’instant, nous avons une organisation qui nous permet d’assurer la prise en charge des patients, assure Laurence Rebuffel, directrice adjointe de l'hôpital. Les patients arrivent aux urgences, ils sont vus par nos chirurgiens et nos urgentistes, le diagnostic est fait, et s’il y a besoin d’une opération, le transfer est proposé vers d'autres établissements". En l'occurrence, ce transfert peut se faire vers les hôpitaux de Chambéry, de Saint-Jean-de-Maurienne, de Bourg-Saint-Maurice ou d'Annecy. En attendant, un nouveau système a été installé pour remplacer le groupe froid tombé en panne, mais il faudra attendre la fin des analyses sanitaires avant la réouverture du bloc opératoire.

Reportage de Xavier Schmitt, Frédéric Pasquette, Philippe Caillat et Annick Giros.
durée de la vidéo: 01 min 40
Blocs opératoires fermés à l'hôpital d'Albertville

A Moûtiers, la nouvelle n'a pas été très bien accueillie. Le Collectif pour l'hôpital de Moûtiers n'a toujours pas digéré la fermeture de son bloc opératoire et de ses urgences, lors de la fusion de l'hôpital avec le centre d'Albertville.

"Ce sont des travaux dans la précipitation qui avaient comme unique objectif de fermer la chirurgie et les urgences de Moûtiers le plus vite possible, regrette Bernard Gsell, président du collectif, qui regrette "une volonté en haut-lieu de fermer les services de proximité de Moûtiers qui fonctionnaient pourtant merveilleusement bien jusqu’au 15 octobre 2015".

Si les urgences de proximité de Moûtiers étaient restées ouvertes, les patients en attente d'opération auraient peut-être pu y être transférés directement.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société