• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Des manifestants perchés dans des arbres dans le centre-ville de Chambéry

© Aurélie Massait / France 3 Alpes
© Aurélie Massait / France 3 Alpes

Une centaine de personnes ont protesté, ce lundi 9 mai, contre l’abattage de 27 arbres décidé par la mairie dans le cadre d’un plan de déplacements urbains.

Par Anne Hédiard

Les tronçonneuses devaient entrer en action ce lundi matin, elles sont restées silencieuses. Pour empêcher l'abattage des arbres, les manifestants sont arrivés dès 7 heures dans le quartier de la gare. Deux d’entre eux se sont même perchés dans les arbres pour montrer leur détermination.

Parmi les 27 tilleuls que la mairie veut faire tomber, pour construire de nouvelles pistes cyclables et aménager de nouveaux couloirs de bus, certains ont plus d’un demi-siècle. Les contestataires dénoncent ce qu’ils estiment être une destruction de patrimoine.

Une délégation, reçue en mairie, a remis une pétition aux élus. Elle a été lancée depuis plusieurs jours sur internet, et, sur papier, a déjà recueilli plus de 4.500 signatures.

Nous irons au terme de ce projet"

Mais cela ne changera rien, selon Aloïs Chassot, adjoint en charge du développement durable à la mairie de Chambéry, qui précise que 75 réunions publiques ont déjà eu lieu pour débattre du projet. "Le projet a déjà bien évolué. On ne coupe que les arbres strictement nécessaires à l'implantation du réseau de bus et des quais. Ce projet est structurant pour Chambéry, nécessaire pour Chambéry. Alors oui, nous irons au terme de ce projet", a-t-il confié à France 3 Alpes.

Reportage d'Aurélie Massait, Dominique Bourget et Pierre Maillard
Mobilisation contre l'abattage d'arbres à Chambéry
Intervenants: Régis Moutard, membre du collectif "SOS arbres"; Aloïs Chassot, adjoint en charge du développement durable à la mairie de Chambéry; Anne-Marie Gérardot, présidente de l'association "Circulation concertée, quartiers préservés"

Le tribunal administratif de Grenoble doit examiner cette semaine un recours porté par les opposants au projet, en attendant, la mobilisation continue. Le collectif "SOS Arbres", l’association CCQP et l’association des riverains donnent rendez-vous à 19 heures place de la Gare.

A lire aussi

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus