Marche pour le climat : à Chambéry un collectif dit non au parking Ravet

En Savoie, à Chambéry, ce sont plusieurs centaines de manifestants qui ont battu le pavé pour protéger la planète. Un collectif a profité de cette journée mondiale pour revenir à la charge contre un projet de parking qui verra le jour à l'entrée Est de la ville, le parking Ravet.
  

Par Valérie Chasteland

Les marches pour le climat ont commencé tôt ce vendredi 20 septembre partout en France et notamment dans les Alpes, à Grenoble, Albertville ou Chambéry.
En première ligne les jeunes, lycéens, collégiens qui sont venus en nombre dire leur inquiétude pour l'avenir de la planète.

Non au Parking Ravet
A Chambéry, un collectif s'est joint au cortège pour faire entendre son opposition au projet de parking Ravet à l'entrée Est de la ville.

Ces opposants n'hésitent pas à dire de ce projet qu'il est « climaticide ». En guise de désaccord, le collectif Ravet et quelques activistes ont profité de cette journée pour le climat pour mener une action d'envergure mais pacifique dans un climat serein. 

La grue du chantier a servi de porte banderoles et d'invitation à utiliser la mobilité douce.

Le collectif  qui a lancé une consultation citoyenne avec une participation de 1300 personnes qui ont voté à 70 % contre le projet .
Un projet qu'ils jugent inutile, polluant mais qui ne date pourtant pas d'hier. il était déjà dans les tiroirs de la précédente municipalité.
 
Le futur parking Ravet  devrait accueillir 500 places sur 7 niveaux soit près de 15 000m2 qui donneront accès à la ville par son côté EST, le seul à ne pas avoir de parking de proximité. Pour les militants il y a d'autres solutions à envisager .

Le chantier est lancé mais le collectif a déposé plusieurs recours devant le tribunal administratif de Grenoble, des recours en attente de décision.
 


 La grève mondiale pour le climat  a réuni ce vendredi 20 septembre, près de 500 manifestants dans les rues de Chambéry.

 

Sur le même sujet

Les + Lus