• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Comment l'Albanie a organisé son premier championnat de ski grâce à des moniteurs de Courchevel (Savoie)

Les concurrents Albanais épaulés par les moniteurs de Courchevel lors du premier championnat national de ski en Albanie. / © France 3 Alpes
Les concurrents Albanais épaulés par les moniteurs de Courchevel lors du premier championnat national de ski en Albanie. / © France 3 Alpes

Depuis des années, plusieurs moniteurs de ski de Courchevel en Savoie viennent en aide à l'unique station d'Albanie. Grâce à eux, l'unique station du pays a même pu organiser un championnat de ski pour la première fois.

Par MF / GR

C'est une histoire de solidarité montagnarde entre les Alpes et... les Balkans. Elle se passe dans une petite station perdue dans la montagne au Sud-Est de l'Albanie. A quatre heures de route de la capitale Tirana, Pista Bigëll - c'est son nom - doit beaucoup à plusieurs moniteurs Savoyards.
 
© Google maps
© Google maps

Une histoire d'amitié

Il y a 5 ans, alors qu'ils visitent l'Albanie durant leurs vacances, Lionel Cenerelli et Géraldine, tous deux moniteurs à Courchevel 1650, ont un véritable coup de coeur pour Pista Bigëll. Et pour Thomas Tasho, le créateur de la station. 

"En arrivant en Albanie, on voit tout de suite que c'est un pays de montagne", raconte Lionel. "On s'est dit qu'on devait forcément pouvoir skier quelque part. On s'est renseignés auprès des Albanais qui nous ont conseillé d'aller voir vers Korce. C'est là qu'on a rencontré Thomas et sa famille. Son histoire nous a touchés, puisque son rêve c'était donner la chance de skier à sa famille et aux Albanais."

Une histoire d'amitié à découvrir dans ce reportage signé de nos journalistes G.Ragris et D.Vigneau-Dugué : 
 

Depuis, Courchevel soutient Pista Bigëll. Cela passe par de nombreux dons : matériel de protection, skis, chaussures, vêtements... La société des remontées mécaniques de Courchevel a également offert un tapis roulant.

Un équipement essentiel pour les débutants et les enfants. Il faut dire qu'à Pista Bigëll, la quasi totalité des pratiquants n'a jamais fait de ski ! Durant l'hiver, la seule station du pays accueille majoritairement des familles de Tirana en quête d'exotisme et de frissons...
 

Rêves de développement

Depuis les débuts de la station en 2009, la fréquentation est montée en puissance. Si elle ne compte pour l'heure qu'un seul remonte-pente, la mini-station ne compte pas s'arrêter là.

Dans cette chaîne de montagne, qui flirte avec les 2000 mètres, le propriétaire de la station Thomas Tasho a déjà en tête le projet de créer une nouvelle piste orientée plein Nord, où l'enneigement est favorable même en fin de saison. D'ailleurs Courchevel serait prêt à offrir un télésiège inutilisé.

Paola Tasho, la fille du propriétaire aimerait quant à elle invesir pour "construire quelques petites maisons pour les touristes. Ils pourraient rester ici pour skier, pour dormir, pour manger. Et on espère aussi construire un autre restaurant."

La famille Tasho a confié ses rêves de développement à notre équipe :
 
 

Le premier championnat national de ski

Cette année, c'est une équipe de huit moniteurs Savoyards qui a fait le déplacement dans la station albanaise. Ils sont venus prêter main forte à Thomas Tasho pour organiser un événement inédit en Albanie : le premier championnat national de ski.

Ils ont ainsi aidé à mettre en place des piquets de slalom et à damer la piste... à pied ! "On fait ça à l'ancienne, car la dameuse est en panne et ils n'ont pas la possibilité de la réparer pour cette saison", sourit Lionel Cenerelli. "On dame à pied toute la piste où l'on va réaliser le tracé pour la compétition."

Le jour J, la compétition a attiré des dizaines de skieurs. Toutes la journée, enfants, seniors et vétérans ont enchaîné les courses sous le regard des chronométreurs de Courchevel.

Si le ski reste un sport confidentiel dans le pays, l'événement a été un véritable succès. "Un jour très spécial" pour Thomas Tasho comme pour ses amis Savoyards. Nos journalistes ont assisté à cette grande première !
 


 

Sur le même sujet

L'interview de Frédéric Bologna par Aurélie Massait

Les + Lus