Cet article date de plus de 3 ans

Information judiciaire ouverte sur la mort de six légionnaires dans l'avalanche de Valfréjus en 2016

Le parquet d'Albertville s'est dessaisi en octobre au profit de la juridiction interrégionale lyonnaise, compétente en matière militaire, qui instruit l'affaire depuis.
© France 3 Alpes
Le parquet d'Albertville s'est dessaisi en octobre au profit de la juridiction interrégionale lyonnaise, compétente en matière militaire, qui instruit l'affaire depuis.

Le 18 janvier 2016, 51 militaires du 2e régiment étranger de génie (REG) de Saint-Christol (Vaucluse) participaient à une sortie en ski de randonnée quand une avalanche avait emporté 18 d'entre eux: cinq légionnaires étaient morts sur le coup, un sixième une semaine plus tard.

Ces militaires étaient en stage au Centre national d'aguerrissement en montagne de Modane, avant de partir en mission en Afrique.

Ils évoluaient sous le Col du Petit Argentier, en début d'après-midi, quand l'avalanche s'est déclenchée. 13 légionnaires avaient été emportés. la CRS Alpes avait envoyé très vite 3 hélicoptères avec sept secouristes et trois maîtres chiens.

Aidés des militaires qui avaient pu se dégager et des pisteurs de la station de Valfréjus qui avaient aussi des chiens, les sauveteurs avaient rapidement pu retrouver les hommes ensevelis. Mais il était trop tard pour cinq d'entre eux qui étaient en arrêt cardio-respiratoire.

Un sixième légionnaire, évacué "en urgence absolue", au CHU de Grenoble, était décédé de ses blessures une semaine plus tard.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne justice