• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le défibrillateur sauve un randonneur allemand au refuge de la Dent Parrachée, à Aussois

Au refuge de la Dent Parrachée / © refuge de la Dent Parrachée
Au refuge de la Dent Parrachée / © refuge de la Dent Parrachée

"Le défibrillateur l'a sauvé", répète Franck Buisson, gardien depuis 31 ans du refuge de la Dent Parrachée. Ce dimanche 26 juillet, à la mi-journée, c'est en effet un choc qui a relancé le coeur d'un randonneur allemand d'une soixante d'années. 

Par Franck Grassaud

Le refuge de la Dent Parrachée est situé dans le parc national de la Vanoise, à 2.511 m d'altitude. Pour le randonneur, ce devait être la première halte dans un périple autour des glaciers de la Vanoise. Le touriste était arrivé en gare de Modane en début de matinée. A la porte du refuge, il s'est effondré, aux pieds de Franck Buisson. Le gardien l'a aussitôt pris en charge avec une infirmière anesthésiste et un pompier volontaire qui s'apprêtaient à passer à table au refuge. 

"On l'a massé une première fois, le coeur est reparti. Puis il a subi un nouvel arrêt. Nouveau massage et quelqu'un est allé chercher le défibrillateur. Le choc l'a relancé, il avait même repris des couleurs à l'arrivée de l'hélicoptère!", se réjouit le gardien. Le vacancier a été hospitalisé à Chambéry. "Dans les refuges de Vanoise, on est tous équipés grâce aux Clubs Alpins Français et au Conseil départemental de la Savoie, c'est une chance!", rappelle Franck Buisson. Autre chance, le gardien, qui est un ancien pisteur, n'a pas paniqué au moment des faits, tout comme les randonneurs qui l'ont aidé. 

Dans la nuit, les hommes du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne étaient déjà venus en hélicoptère dans ce refuge pour récupérer un enfant qui se déshydratait. "Décidément, en ce moment, j'ai pas de chance! Enfin si, j'en ai énormément puisque tout le monde va bien au bout du compte", lance Franck Buisson joint par téléphone.  

Vers 7 heures, ailleurs en Vanoise, le PGHM de Modane avait récupéré un homme dans un chalet après un arrêt cardio-respiratoire. Lui est décédé lors de son transfert.  

Sur le même sujet

Bébés sans bras, la piste de l'eau

Les + Lus