Murs de neige, conditions météo : le Tour de France pourra-t-il emprunter le col du Galibier ?

Le Tour de France arrivera en Savoie le 2 juillet. Au programme de cette 4e étape : le col du Galibier, alors que la partie sommitale de la route est actuellement fermée à la circulation. Le géant des Alpes devrait rouvrir ce mardi malgré la présence d'immenses murs de neige.

Le coup d'envoi de l'été a bel et bien été donné. Mais au col du Galibier, en Savoie, l'or blanc joue les prolongations. Ce carrefour entre la Savoie, les Hautes-Alpes et l'Isère relie les vallées de la Guisane et de la Valloirette. Mais d'immenses murs de neige jalonnent encore la route, à une semaine du passage du Tour de France.

La Grand Boucle au col du Galibier le 2 juillet

Après un départ inédit donné à Florence, en Italie, samedi 29 juin, les 176 coureurs du Tour de France prendront la direction des Alpes. Et dès la 4e étape, la course arrivera en France. Depuis Pinerolo, le 2 juillet, les cyclistes s'attaqueront au col de Sestrières (2 305 mètres) puis au col de Montgenèvre (1 860 mètres) et ses 8,3 kilomètres à 5,9 %.

Une belle mise en jambes avant de se frotter à l'un des géants des Alpes. Pour franchir la ligne d'arrivée à Valloire, les participants à la 111e édition devront d'abord atteindre les 2 642 mètres d'altitude du col du Galibier, classé "hors catégorie". Un classique de la Grande Boucle déjà emprunté plusieurs dizaines de fois dans l'histoire de la course.

Des murs de neige purgés

Coupé à la circulation durant toute la saison hivernale, le tunnel du Galibier avait rouvert le 31 mai après plusieurs jours de déneigement. Mais les usagers de cette route n'ont pu en profiter que quelques jours. Le 6 juin, à la suite d'une grosse avalanche, les services du département des Hautes-Alpes ont été contraints de fermer de nouveau le secteur durant quatre jours.

Le sommet du col du Galibier reste, lui, inaccessible aux véhicules en raison d'immenses murs de neige présents aux abords de la route. Hauts de plusieurs mètres, ils menaçaient de s'écrouler sur la route départementale 902B.

Pour accélérer sa réouverture, les services de la maison technique du département de Maurienne ont œuvré sur le terrain. "On a mené des purges la semaine dernière car on avait des doutes sur des murs de neige qui pouvaient tomber sur la route. On a gratté un peu", explique Frédéric Chevallier, responsable de l’entretien et de l'exploitation des routes sur le secteur Cœur de Maurienne.

Ouverture du sommet le 26 juin

A l'aide d'engins du service des pistes de Valloire, les agents du département ont procédé à plusieurs tirs de mines pour écarter les risques d'écroulement. Selon eux, les fortes précipitations du week-end ont également contribué à la chute des dernières portions à risque.

"Il reste des murs de neige qui ne sont pas inquiétants. [...] Ces variations de températures ont une incidence. Mais nous gardons un œil attentif dessus et nous nous attendons l'aval du nivologue pour prendre des décisions", assure Frédéric Chevallier.

En conséquence, le département de la Savoie annonce dans un communiqué la réouverture de "la partie sommitale" dès ce mercredi 26 juin à 11 heures. Les services des routes mènent de dernières opérations de nettoyage et d'aménagement pour permettre la reprise du trafic.

Avant d'accueillir le Tour de France le 2 juillet, le col du Galibier sera franchi par les coureurs d'une autre grande course cycliste. La Marmotte Grandfondo Alpes traversera ce géant des Alpes samedi 29 juin.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité