Raconter le génocide arménien en musique, à Chambéry

A l'occasion du centenaire du génocide arménien, la compagnie du Briquet de Grenoble et la Cité des Arts de Chambéry proposent "Nour", une pièce de théâtre musicale. Ce spectacle porté par 60 jeunes choristes est joué à l'Auditorium les 5 et 6 mai prochain.

1915, la déportation et le génocide arménien. Un grand père rescapé raconte à sa petite fille ce qu'il a vécu à Nour, le village qu'il a fui lorsqu'il était enfant. Cette histoire est un peu celle de Nathalie Karibian. Pour écrire ce spectacle, elle s'est inspirée des récits de sa grand-mère. Un devoir de mémoire et de transmission. 

L'auteure grenobloise (et directrice artistique de la compagnie du Briquet) Nathalie Karibian travaille sur ce projet depuis un an, avec Fabrice Lelong, le directeur adjoint du Conservatoire de l'Agglo d'Annecy (Le CRR, le conservatoire à Rayonnement Régional des Savoies). Il a composé les musiques pour une soixantaine de jeunes chanteurs de la Cité des Arts de Chambéry. Ecrit sur mesure pour les solistes et les choristes. 

"Nour" est une collaboration de la Compagnie du Briquet et de la cité des Arts. La pièce parle du génocide arménien, mais plus généralement elle évoque l'amour, le déracinement, la résilience et les autres drames du siècle dernier. Clins d'oeil musicaux, on y entend des airs du Rwanda ou du Cambodge

Reportage Nathalie Rapuc, Hervé Cadet-Petit : 
durée de la vidéo: 02 min 50
Une pièce musicale pour raconter le génocide arménien

"Nour", A voir les 5 et 6 mai à la cité des Arts à Chambéry. Entrée gratuite. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture musique