Dans les Alpes, interventions non-stop pour les secouristes du PGHM

illustration / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
illustration / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Toute la journée de ce jeudi 29 décembre, les sauveteurs du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne des Alpes ont multiplié les interventions pour secourir skieurs, randonneurs ou grimpeurs.

Par Françoise Guais

Chute de 100 mètres d'un randonneur à ski à Val d'Isère, collision d'une jeune skieuse avec un arbre à Couchevel, chute d'un grimpeur sur une cascade de glace ou encore percussion d'une petite fille avec un avion sur l'altiport de Meribel...Voilà pour la Savoie.

En Isère, là-aussi les opérations de secours se sont multipliées : une grimpeuse blessée par un bloc de glace dans le massif du Taillefer, une chute à ski de fond à Autrans, une autre en randonnée pédestre en descendant du Lac Achard...

Des cas parmi beaucoup d'autres !

Deux accidents mortels sont survenus au cours de la journée : à  Bessans (Savoie), un randonneur pédestre de 61 ans a glissé et dévalé un couloir d'avalanche. Il n'a pas survécu à sa chute.

Sur le domaine des Grands Montets (Haute-Savoie), un homme de 38 ans s'est tué lors d'une chute à ski. 

Mise à jour du 3 janvier : selon les informations du Parisien, l'homme de 38 ans était le docteur Renaud Mazeron, un cancerologue de l'institut de cancérologie Gustave Roussy de Villejuif. 

Les missions du PGHM ont commencé avant 9 heures pour se prolonger tard dans la journée. A 19 heures les sauveteurs de l'Isère recherchaient encore des randonneurs épuisés à l'Alpe d'Huez.

Les conditions en montagne sont difficiles : faible enneigement, neige dure et journée courte pour ceux qui veulent se lancer dans une randonnée à pied ou à ski.
Prudence !

Sur le même sujet

Les + Lus