VIDEO. En Savoie, ce sanctuaire des papillons qui abrite deux-tiers des espèces connues en France

En Savoie, dans la vallée de la Maurienne des passionnés de la nature ont réalisé l'inventaire des papillons de jours. Sur 40 années d'observation, ils ont recensé 173 espèces, soit plus des deux-tiers des espèces de papillons présentes en France.
Papillon Argus bleu - Photo d'illustration
Papillon Argus bleu - Photo d'illustration © SIMON LUC - Maxppp

La vallée de la Maurienne, en Savoie, est un véritable sanctuaire pour les papillons. Entre 2014 et 2019, l'association "La Dauphinelle" basée à Modane a réalisé un inventaire des papillons diurnes. Elle recense au total 173 espèces de ces insectes, soit plus des deux tiers des espèces de papillons présentes en France. 

En ce début d'été, les alpages du col d'Albane dévoilent leurs couleurs. Pour les naturalistes de l'association « La Dauphinelle », l'émerveillement est toujours le même. Ce jour-là, quatre passionnés de la nature se sont équipés de petits filets, et parfois même d'appareils photo pour observer les papillons de jour.

Guido Meeus, l'entomologiste de l'association "La Dauphinelle"
Guido Meeus, l'entomologiste de l'association "La Dauphinelle" © France 3 Alpes



Sous un soleil de plomb, ils traversent les prairies montagnardes guidés par Guido Meeus, l'entomologiste de l'association. "On a une diversité de fleurs, qui vont permettre à tout un peuple d'insectes d'y vivre".

Barbe grisonnante, il s'enfouit dans les hautes herbes. Pour ce spécialiste, les conditions sont réunies pour apercevoir la danse des papillons. L'un d'eux, teinté d'un bleu turquoise attire l'attention de Guido Meeus. "Il me montre ses ailes" s'exclame-t-il. Son filet à papillons s'approche délicatement de l'insecte. Puis d'un coup sec, il l'attrape. L'identification est rapide par le spécialiste : "c'est une Lysandra bellargus". Guido Meeus est précautionneux.

 

40 % des espèces sont en déclin

Pour vérifier son diagnostic, il glisse doucement l'insecte dans une pochette en plastique, et ouvre son petit livre de classification. C'est vérifié, le papillon peut être relâché. La fouille se poursuit durant plusieurs heures dans un bourdonnement d'insectes. 

Du bas de la vallée, jusqu'à 3 000 mètres d'altitude les papillons sont visibles lorsque les rayons du soleil sont au rendez-vous. "Les panneaux solaires ce n'est pas nous qui les avons crée, c'est eux ! Ils ont des écailles sur les ailes qui leur permettent de capter cette énergie pour pouvoir bouger", explique l'entomologiste. 

© France 3 Alpes


En raison de la pollution lumineuse et de l'agriculture, les espèces de papillons sont en forte régression dans le monde. Les études scientifiques sur la disparition des insectes sont alarmantes : 40 % des espèces sont en déclin. Le taux d'extinction des papillons est huit fois plus rapide que celui des mammifères, des oiseaux et des reptiles. Ainsi, la vallée de la Maurienne est en quelque sorte un cocon pour cet insecte.

durée de la vidéo: 01 min 57
Savoie : le sanctuaire des papillons

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature environnement