Vigiles blessés par arme à feu à Chambéry, l'affaire requalifiée en tentative de meurtre

Samedi 18 septembre 2021, un homme refoulé d'un événement faute de pass sanitaire avait tiré sur deux vigiles et les avait blessé légèrement. Poursuivi pour "tentative de meurtre", il sera présenté lundi après-midi au Parquet de Chambéry.

 L'individu qui a ouvert le feu samedi à Chambéry sur deux vigiles qui lui réclamaient son pass sanitaire doit être présenté ce lundi après-midi devant le Parquet pour des faits de "tentative de meurtre" a indiqué le Procureur de la République Pierre-Yves Michau.

Les faits s'étaient déroulés vers 17h au Parc du Verney qui accueillait la course contre le cancer du sein Odysséa. Les entrées étaient sécurisées et filtrées dans le cadre des mesures sanitaires. "Sérieusement alcoolisé" et sans pass, l'homme avait été refoulé. et était revenu armé d'un revolver.  Il avait alors tiré à deux reprises sur des vigiles, les blessant légèrement tous les deux, l'un à un doigt, l'autre à l'abdomen. 

Le tireur s'était ensuite sauvé en direction de la gare de la ville, secteur où il avait été arrêté avant d'être placé en garde à vue.

Selon nos confrères de France Bleu Pays de Savoie, il s'agirait d'un homme déjà connu de la Justice pour des faits de "violences avec arme" et "conduite en état d'ivresse" en 2017 et 2018.  Il aurait notamment été condamné en 2017 à une peine d'interdiction de détenir une arme, pendant cinq ans. 

Le vigile qui a reçu une balle à l'abdomen était toujours hospitalisé ce dimanche, mais son pronostic vital n'est pas engagé. Le second vigile a, quand à lui, pu sortir de l'hôpital dimanche.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société