• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Sécheresse dans le Puy-de-Dôme : “On n’a plus rien à donner aux bêtes”

Dans le Puy-de-Dôme, la situation est dramatique pour les éleveurs à cause de la sécheresse. Ils cherchent des solutions pour aider leurs bêtes. / © Richard Beaune / France 3 Auvergne
Dans le Puy-de-Dôme, la situation est dramatique pour les éleveurs à cause de la sécheresse. Ils cherchent des solutions pour aider leurs bêtes. / © Richard Beaune / France 3 Auvergne

Dans le Puy-de-Dôme, la situation est dramatique pour les éleveurs à cause de la sécheresse. Nous sommes au début de l'été et déjà certaines exploitations n'ont plus de fourrage pour leurs bêtes. Certains éleveurs sont même obligés de les vendre prématurément.
 

Par C. L avec Richard Beaune

Dans le Puy-de-Dôme, la situation est critique pour les éleveurs à cause de la sécheresse. L'été ne fait que commencer et déjà certaines exploitations n'ont plus de fourrage pour leurs bêtes. Guillaume Michel, éleveur à Moirat dans le Puy-de-Dôme à la limite de la Haute-Loire, est inquiet : « On n’a plus rien à donner aux bêtes. On a fait 13 % de ce que l’on faisait les autres années. Du coup on va être obligés d’acheter du fourrage. On n’en trouve pas dans le coin. On en a trouvé un peu plus loin. Mais il faut le faire venir et c’est 850 euros par camion de transport, plus les marchandises ». Lundi 8 juillet, Guillaume s'est séparé de 32 bêtes. Solution d'urgence mais solution à court terme. Car la situation est la même pour tout le monde.

Des animaux qui quittent le département

Antoine Renard, administrateur aux Jeunes agriculteurs du Puy-de-Dôme, explique : « Monsieur Michel n’aura pas la trésorerie l’année prochaine pour racheter d’autres animaux vendus cette année. Aujourd’hui c’est vraiment grave pour la ferme Puy-de-Dôme. Ce sont des animaux producteurs qui disparaissent du département ».
Un peu plus au nord du département, l'herbe est plus verte mais ce n'est qu'une illusion. Là aussi on manque d'eau.

Des débuts dans le métier difficiles

Philippe a été obligé d'installer 3 cuves de 1000 litres. Il raconte : « On a fait le plein hier soir et c’est encore bon à refaire ce soir. Elles ne sont pas venues boire mais quand tout le troupeau arrive, elles sifflent ça en un rien de temps ». Phillippe Favard est installé en GAEC avec sa fille qui débute dans le métier. Un début difficile pour la jeune fille. Cette année leur fourrage viendra de Loire- Atlantique.
Puy-de-Dôme : la sécheresse inquiète les éleveurs
Dans le Puy-de-Dôme, la situation est dramatique pour les éleveurs à cause de la sécheresse. Nous sommes au début de l'été et déjà certaines exploitations n'ont plus de fourrage pour leurs bêtes. Certains éleveurs sont même obligés de les vendre prématurément. Intervenants : Guillaume Michel, éleveur à Moirat / Antoine Renard, administrateur aux Jeunes agriculteurs du Puy-de-Dôme / ». Phillippe Favard, éleveur Equipe : R. Beaune / O. Martinet / S. Bonnetot - France 3 Auvergne

 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : la sécheresse inquiète les éleveurs

Les + Lus