Ski. Il y a 42 ans, la petite station des Signaraux a vu le jour grâce aux fonds propres des habitants, et vit toujours!

 Près de La Mure en Isère, la petite station des Signaraux à La Motte d'Aveillans, c'est l'histoire d'habitants qui, depuis 1971, se battent comme de beaux diables pour faire perdurer une station comme on en fait plus.

© France 3 Alpes
Ce sont les habitants, qui ont créé eux-mêmes leur petite station. A l'époque, en 1971, ils furent une centaine, chacun à donner en gage une partie de leurs économies, près de 100 francs chacun, pour acheter un tire-fesse d'occasion et mettre en route l'aventure.

Aux Signaraux, "le roi du tire-fesse" c'est Gérard. Ancien mineur, depuis 42 ans, il est à la fois chef d'exploitation, régisseur, unique pisteur-secouriste diplômé de cette station créée en 1971 par les habitants eux-mêmes.

Un téléski, 4 pistes, 26 kilomètres de ski nordique, 3 circuits raquettes...et des gîtes aux alentours.

La petite station non seulement vit toujours, mais attire "hors des sentiers battus" et offre même un spot de "snowkite" , à la Pierre Plantée, à 1559 mètres d'altitude, toujours bien ventée...

Et ce sont des bénévoles, qui assurent aussi la restauration, sur le petit domaine skiable? C'est l'une des raisons pour lesquelles les tarifs ici sont imbattables en Matheysine: 6 euros la journée de ski alpin, 7 euros en ski nordique.

Reportage de Jean-Christophe Pain, Dominique Bourget & Yann Capy

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne sorties et loisirs stations de ski économie tourisme