Cet article date de plus de 4 ans

La start-up grenobloise Hap2U veut créer la sensation du toucher sur les écrans

Créée en 2015, cette société grenobloise utilise une technologie à base de vibrations ultra-sonores pour donner au doigt la sensation du toucher. De quoi permettre de toucher différentes matières sur osn téléphone, de la fourrure au bois, avec des applications très concrètes.
Cédrick Chappaz, Co-fondateur de la start-up HAP 2 U
Cédrick Chappaz, Co-fondateur de la start-up HAP 2 U © Xavier Schmitt / France 3 Alpes
Imaginez-vous caresser la fourrure d'un chat, la surface d'une pierre ou le dos d'une éponge sur l'écran de votre téléphone. Pas seulement toucher l'image, mais en ressentir les sensations, comme si vous l'aviez sous les doigts. 

C'est ce qu'essaie de créer la start-up grenobloise Hap2U créée en 2015; qui voudrait gommer un peu plus la frontière entre monde numérique et monde physique avec cette technologie, cantonée pour l'heure à une tablette d'essai et qui nécessitera encore quelques années de développement. 

"On sent comme si on avait touché un vrai bouton, et on sent les memes sensations au niveau du doigt, et je trouve ça assez bluffant ! commente Gaëtan, qui teste la tablette d'essai.

Reportage de Xavier Schmitt, Didier Albrand, Jules Laval et Thao Huynh
durée de la vidéo: 01 min 49
Start-up Toucher Virtuel

Et comment ça marche? Avec des vibrations ultra-sonores, inaudibles, mais détectables au toucher, qui vont "générer cette sensation qu'on va ressentir avec les doigts, donc on peut contrôler comme on veut la vibration, on peut donner à l'utilisateur les sensations qu'on veut" explique Eric Vezzoli, directeur technique de la société.

Et avec de vraies applications, car si la technologie peut être utile pour le commerce électronique ou les jeux vidéo, elle pourrait être généralisée à de nombreux domaines, notamment à des GPS.

N'avez-vous jamais conduit en cherchant sur un téléphone votre desination? A vous demander si vous aviez le doigt au bon endroit? L'appareil pourrait vous indiquer si celui est bien placé. "Il y a un vrai problème de sécurité, note Cedrick Chappaz, co-fondateur de la Hap2U. Notre technologie permettra demain à un conducteur de savoir exactement où se situe son doigt sur l'écran sans avoir à quitter la route des yeux." De quoi peut-être sauver quelques vies.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
technologies économie sciences