• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

StudyLink, la start-up grenobloise qui vous aide à financer vos études

StudyLink est encore une plateforme très récente.
StudyLink est encore une plateforme très récente.

Les plateformes de financement participatif ont toujours le vent en poupe, et ce sont deux jeunes qui viennent de lancer StudyLink, une start-up qui propose de contracter un prêt étudiant participatif, auprès des internautes.

Par Quentin Vasseur

Face au coût croissant des études supérieures, tout le monde n'est pas sur un pied d'égalité. Pour assister les futurs étudiants dans le besoin, des jeunes entrepreneurs ont lancé en juillet la plateforme Studylink. En deux semaines, ce sont 50 personnes qui s'y sont déjà inscrites dans l'espoir de financer leur cursus universitaire.

C'est le cas d'Hélène Bébi, qui cherche actuellement 11.000 euros pour payer sa première année à l'école de management de Grenoble. Elle a jusqu'à septembre pour rassembler cette somme, et devra également payer par la suite les deux autres années de scolarité.

Pour cette étudiante, "c'est très important car ça me permet de financer mes études. En passant par les banques, je ne peux pas bénéficier de prêt". En lançant son appel sur la plateforme, elle doit cependant convaincre les internautes de faire un don, que "les gens puissent croire en moi grâce à mes compétences professionnelles, à ma motivation et à mon profil académique."

Reportage d'Aurore Trespeux, Dominique Bourget et Mélanie Ducret.
Prêts étudiants participatifs avec StudyLink
Intervenants: Jérémy Ruet, Fondateur de Studylink; Hélène Bébi, Etudiante inscrite sur StudyLink

Pour cela la démarche est simple. "L'étudiant vient sur notre site, créé son profil donc parle de son parcours, de l'école qu'il veut intégrer, met en valeur ses compétences, s’il a des recommendations, énumère Jérémy Ruet, fondateur de StudyLink. On détermine avec lui quelles sont les modalités de son prêt, sa durée, la durée de différé s’il y a besoin, la durée de remboursement." Puis quand tout est prêt, "il commence sa campagne de financement. 



Attention malgré tout: si l'étudiant n'a pas rassemblé la totalité de la somme espérée au bout de son délai, le financement lui sera refusé.

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus