Tentative d'homicide à Saint-Genest (03) : la fille de la victime lance un appel aux dons pour financer le rapatriement de son père à Bordeaux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Claude Fallas .

Le 26 juillet dernier, un aubergiste de Saint-Genest dans l'Allier a reçu une balle dans la tête et est toujours hospitalisé au CHU de Clermont-Ferrand. Sa fille, domiciliée à Bordeaux, souhaite le faire rapatrier en Gironde et a lancé une souscription sur internet pour financer le déplacement.   

Récolter des fonds sur internet pour pouvoir soigner son père chez elle, à Bordeaux. C'est le dernier recours de Jennifer Aït Maamar. Souvenez-vous, c'était le 26 juillet dernier. Un aubergiste de Saint-Genest dans l'Allier, s'était fait tirer dessus d'une balle dans la tête. Soupçonné de tentative d'homicide, l'ancien député-maire Jean Gravier avait été mis en examen puis placé en détention provisoire. La victime, Jean-Luc Aït Maamar, est toujours hospitalisée en réanimation au CHU de Clermont-Ferrand. Sa fille, Jennifer, est domiciliée à Bordeaux et souhaite donc le faire rapatrier en Gironde. Considéré comme une "convenance personnelle", la sécurité sociale ne prend pas en charge ce transport médicalisé. 

Le couple devra donc débourser entre 7000 et 12000 euros pour faire appel à un transporteur privé, car ni le CHU de Clermont-Ferrand, ni la Sécurité Sociale, ni l'assurance rapatriement ne veulent prendre en charge un transport médicalisé.

Tout le monde se renvoie la balle. On devient un peu dingues, et personne ne se rend compte que derrière des cases, il y a une famille. 




Une famille qui a vu son quotidien bouleversé le 26 juillet dernier. Jean-Luc Aït Maamar, aubergiste de 60 ans, se fait tirer dessus à Saint-Genest dans l'Allier. Une balle dans la tête qui le plonge dans le coma. Depuis ce jour, sa fille unique et son compagnon vivent près du CHU au rythme des visites en réanimation. Aujourd'hui, alors que son père est en phase de réveil, elle n'envisage pas de rentrer sur Bordeaux sans lui.

C'est important d'être là, de lui parler, d'être près de lui. C'est pour moi inconcevable de rentrer, de reprendre ma vie et de le laisser là.


Créée lundi 29 août, la page de soutien à Jean-Luc Aït Maamar  a d'ores et déjà récolté 1670 euros. 
durée de la vidéo: 01 min 49
Tentative d'homicide à Saint-Genest : la fille de la victime lance un appel aux dons pour financer un transport médicalisé.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité