• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Top 14 : des regrets pour Oyonnax face à Castres

Une déception visible chez les Oyomen en fin de rencontre face à Castres / © ROMAIN LAFABREGUE / AFP
Une déception visible chez les Oyomen en fin de rencontre face à Castres / © ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Oyonnax s'est incliné à domicile face à Castres (25-20) samedi, au terme d'un match de la 25e journée de Top 14 au cours duquel les Tarnais ont longtemps été menés.

Par AFP

Moins flamboyant qu'il y a une semaine face à La Rochelle (67-20), Castres remporte néanmoins une deuxième victoire de rang grâce à la botte de son ouvreur Rory Kockott, auteur de 20 points en passant six pénalités et en transformant l'essai de David Smith à la 73e minute.

Cette action décisive de l'ailier samoan a permis à Castres de reprendre l'avantage à sept minutes de la fin alors que les Tarnais étaient menés 20-18.
Bien que dominateurs en mêlée fermée, les hommes de Christophe Urios, dont c'était le retour à Oyonnax qu'il a dirigé durant huit ans, ont souvent subi le jeu oyonnaxien en première période.

Peu inspiré en attaque et surtout sevré de ballons par une formation locale efficace en conquête et très véloce, le CO a encaissé un premier essai dès la dixième minute de jeu. Après une puissante charge de Geoffrey Fabbri, Viliami Ma'afu franchissait les cinq derniers mètres le séparant de la ligne d'essai (7-3, 10).  Manquant d'inspiration, les Castrais abandonnaient plusieurs balles d'attaque, notamment en appuyant mal quelques passes vite interceptées par les locaux. 

Créant le jeu, Oyonnax parvenait ainsi à la pause avec huit points d'avance (17-9) après que Régis Lespinas aplatissait le second essai
de sa formation (32). Au retour des vestiaires, Castres profitait des nombreux plaquages hauts et autres fautes techniques oyonnaxiennes pour recoller au score.

L'USO concédait trois pénalités qui permettaient aux Castrais de recoller au score (20-18) avant que ces derniers ne fassent la différence sur la fin avec l'essai de Smith.

Le CO reprend la sixième place à Bordeaux-Bègles grâce à une différence particulière favorable, les Bordelais s'étant imposés plus tôt dans l'après-midi contre Brive avec le bonus offensif (34-7). Oyonnax jouait là pour la gloire, puisque son sort est scellé et retrouvera qui qu'il arrive la Pro D2 l'an prochain.


Oyo-Castres : les déclarations d'après match

Johann Authier (entraîneur d'Oyonnax) :
"Sur l'engagement, il n'y a rien à reprocher aux joueurs. Ce n'est pas nous qui perdons le match, on nous a empêché de le gagner. Dans ce match nous avons parfois mis trop d'énergie, malheureusement, nous les avons laissés revenir, notamment en deuxième période. 
Nous les avons laissés revenir alors que Castres n'a rien montré. Il y a eu beaucoup de regrets cette saison, comme ce soir, je regretterai que l'on ne nous ait pas accordé cet essai de Thomas Bordes qui nous aurait permis de passer à plus neuf. J'espère que l'on méritera mieux la saison prochaine."

Geoffrey Fabbri (Oyonnax) :
"Nous réalisons une grosse première période, mais nous savions qu'il faudrait être forts en deuxième mi-temps. Notamment
durant l'entame. Malheureusement, nous avons fait des fautes et nous les avons remis dans le match. Nous avions pourtant à coeur de faire une belle sortie, notamment pour ceux qui s'en vont. C'est dommage, car dans l'engagement, on y était."

Florian Faure (Oyonnax) :
"Je ne pense pas que l'on ait manqué de gaz en seconde période. Nous avons eu des actions d'essais, mais nous n'avons pas réussi à les finir. Nous avons réalisé un de nos meilleurs matches dans l'engagement depuis un petit moment. C'est dur de finir par une défaite à la maison."

Christophe Urios (entraîneur de Castres) :
"Je suis soulagé, mais tout était réuni pour que ce match soit un match casse-gueule. En première mi-temps, nous avons affiché beaucoup d'envie, mais nous n'étions pas bien organisés. Il nous fallait retrouver nos esprits en deuxième période, mais je pensais qu'on les aurait fait craquer avant. Il nous reste un match à gagner, mais nous sommes en ballotage favorable. Nous scorons notre quatrième victoire à l'extérieur, nous sommes en progrès."

Sur le même sujet

Sécheresse en Haute-Loire : Alerte renforcée

Les + Lus