• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Tour de France : Alaphilippe faiblit mais reste en jaune

Julian Alaphilippe n'a pas réussi à suivre le rythme dans les derniers kilomètres. / © Marco Bertorello / AFP
Julian Alaphilippe n'a pas réussi à suivre le rythme dans les derniers kilomètres. / © Marco Bertorello / AFP

Après ses performances des jours précédents, Julian Alaphilippe a montré des signes de fatigue sur la 15ème étape du Tour de France. Mais le Montluçonnais s’est accroché pour conserver son maillot jaune à l’arrivée au Prat d’Albis.

Par MVO

Julian Alaphilippe ( Deceuninck - Quick-Step ) grimace en passant la ligne d’arrivée. La montée du Prat d’Albis sur les hauteurs de Foix a eu raison de lui. Le Montluçonnais n’a pas réussi à suivre la tête de course dans les derniers kilomètres de cette pente parfois à 11%. Il termine en 11ème position à 1 minute et 49 secondes du vainqueur du jour. Le Britannique Simon Yates ( Mitchelton - Scott ) signe ainsi sa deuxième victoire d’étape sur cette édition ( il s’est imposé lors de la 12ème étape à Bagnères-de-Bigorre).
 

 

Pinot en profite

Le presque partenaire de Julian Alaphilippe ces derniers jours en a profité pour réduire l’écart au classement général. Thibaut Pinot ( Groupama - FDJ ) a laissé l’Auvergnat sur place à 6km de l’arrivée pour aller chercher la deuxième place sur ce parcours de 185km entre Limoux et Foix Prat d’Albis.
 

Un coup d’accélérateur qui lui permet de passer de la sixième à la quatrième place au général.
Geraint Thomas ( Team Ineos ) et Steven Kruijswijk ( Team Jumbo - Visma ), deuxième et troisième au général, profitent aussi du coup de fatigue de Julian Alaphilippe pour rattraper quelques secondes.
 
Julian Alaphilippe perd du terrain au classement général / © Francetvinfo
Julian Alaphilippe perd du terrain au classement général / © Francetvinfo
 

Bientôt les Alpes

Le leader de la team Deceuninck – Quick-Step n’a cependant pas baissé les bras. Il parvient à conserver son maillot jaune et une avance de plus d’une minute trente sur Geraint Thomas.
Julian Alaphilippe a-t-il atteint ses limites ? Ou la journée de repos de lundi va-t-elle lui permettre de trouver un second souffle après deux semaines en tête ? La réponse ne s’écrira probablement qu’en fin de semaine. Jeudi 25 juillet, le Tour arrivera dans les Alpes avec la 18ème étape Embrun – Valloire et trois gros cols à franchir.
 
 

Bardet n’y arrive pas

Le sursaut d’orgueil de Romain Bardet ( AG2R La Mondiale ) n’aura pas suffi dans cette étape. Après avoir fait une bonne partie de la course avec le groupe de tête, le Brivadois s’est écroulé dans les 10 derniers kilomètres. Il termine 18ème à 2 minutes et 58 secondes du vainqueur.
 

Sur le même sujet

Spectacle de la Ferme du Sougey (Ain)

Les + Lus