Tronget (03): Boulangerie cherche repreneur expressément

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valentin Pasquier .
durée de la vidéo: 01 min 52
A Tronget dans l'Allier, la municipalité recherche toujours un boulanger. La commune n'en a plus depuis plus de quatre ans. Le projet a été relancé avec celui du réaménagement de la place du marché. Pas si simple pourtant, il faut trouver aujourd'hui un boulanger qui s'installera en 2018. Intervenants : Loïc Bougain et Nicole Royere, habitants de Tronget, Jean-Marc Dumont, premier adjoint au maire de Tronget. ©France 3 Auvergne

À Tronget dans l'Allier, il n'y a plus de boulangerie depuis maintenant plus de quatre ans. Cette année, le projet a été relancé par la municipalité dans le cadre du réaménagement de la place du marché. Mais pour obtenir les subventions, il faut trouver un boulanger, qui s'installera en 2018.

"Boulanger", "banette"... Les enseignes sont toujours là, mais la boutique est fermée depuis plus de quatre ans maintenant. Depuis le départ à la retraite de l'ancien occupant, la boulangerie reste close à Tronget, ville de 900 habitants à mi-chemin entre Moulins et Montluçon. Deux tentatives de reprise ont échoué et c'est la supérette qui assure aujourd’hui un dépôt de pain.
 
« Pour nous, habitants de la commune, ce serait plus simple d’avoir une boulangerie sur place, explique Loïc Bougain, qui réside à Tronget, ça permettrait aux jeunes de passer plus de temps avec leurs enfants le dimanche plutôt que de faire des kilomètres pour courir après deux pains ».
 
Mais les avis sont partagés. L’épicier de la ville réalise 10 % de son chiffre d'affaires - et parfois plus - avec la vente du pain, fabriqué dans une commune voisine. « Là, je ne sais pas quoi dire, avoue Nicole Royere, une autre habitante du la commune, parce que s’il y a une boulangerie, les gens se rendront sans doute moins au Casino ».


Des subventions sous conditions


La future boulangerie serait implantée à la place d'anciens garages à côté de l'épicerie, à l'occasion du réaménagement complet de la place du marché. Le projet, prêt depuis plusieurs mois déjà, devrait être réalisé courant 2017. Il coûterait environ 530 000 euros, dont 80 % de subventions publiques. C'est là que les choses se compliquent : pour obtenir ces subventions, il faut trouver aujourd'hui un boulanger prêt à s'installer… en 2018.
 
« Il faut qu'on ait déposé toutes nos demandes de subventions au département, à l’État et à la région avant le 15 février, explique Jean-Marc Dumont, premier adjoint au maire de Tronget. Pour cette date, il faut que le dossier soit bouclé avec le porteur de projet identifié, en ayant trouvé le boulanger ou la boulangère qui souhaiterait s’installer à l’été 2018. Ça fait loin pour un porteur de projet et en même temps on n’a pas le choix : pour avoir les subventions, il nous faut trouver la personne... »
 
Les recherches s'orientent maintenant du côté des écoles de boulangerie. La municipalité de Tronget pourrait installer un jeune boulanger en l'aidant à financer son commerce, lui donnant le temps de finir sa formation. Avis aux amateurs.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité