• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Tunnel du Chambon : retour sur un an de fermeture

Ce dimanche 10 avril 2016, cela fait un an, jour pour jour, que le tunnel du Chambon, reliant l'Isère aux Hautes-Alpes, est fermé à la circulation, suite à un glissement de terrain. Les travaux de percement dans le tunnel doivent débuter le mois prochain. Entre temps, que s'est-il passé ? 

Par France 3 Alpes

Depuis un an, des panneaux à messages variables affichent invariablement le même message : "La route départementals 1091 est fermée au niveau du tunnel du Chambon". Cet axe entre Grenoble et Briançon voyait passer 2500 véhicules jour en moyenne avant le 10 avril 2015.

A l'origine de cette fermeture : un effondrement de la voûte du tunnel, une falaise en mouvement et 800.000 m3 de montagne  menaçant de tomber dans le lac situé en contrebas en créant une immense vague.

Pour les habitants de la Haute Romanche, la galère commence alors. Les liaisons entre l'Isère et les Hautes Alpes sont, tour à tour, assurées par des bateaux puis des hélicoptères mais la vallée est comme asphyxiée. Pour rétablir une liaison terrestre locale, le département de l'Isère décide donc de créer une route de secours sur la rive gauche du barrage. Le chantier est mené tambour battant. Fin novembre, sept mois plus tard, les premiers véhicules peuvent l'emprunter mais cette voie étroite n'est qu'une solution transitoire.
La fermeture du tunnel du Chambon, un an après

Le projet à long terme du département de l'Isère est déjà lancé, sur la rive droite, là où passe la route départementale 1091, juste sous le pan de montagne qui a glissé. Il consiste à prolonger le tunnel existant en shintant la zone d'éffondrement. Les travaux de percement devraient débuter dès le mois de mai pour une livraison prévue à la fin de l'année 2016.

A lire aussi

Sur le même sujet

Non au compteur Linky

Les + Lus