• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'usine Farcor menacée de fermeture à Lumbin (Isère)

L'usine Farcor est implantée à Lumbin depuis près de 40 ans entre Grenoble et Chambéry.
L'usine Farcor est implantée à Lumbin depuis près de 40 ans entre Grenoble et Chambéry.

Vidéo. Aussitôt 'rachetés'... aussitôt 'abandonnés'. C'est le sentiment des 22 salariés de "Farcor", un mois après avoir appris la fermeture brutale de leur site un an à peine après le rachat de leur entreprise par Vinci.

Par Céline Aubert

Reportage. Le 21 janvier 2013 restera gravé à tout jamais dans leurs esprits. Ce jour-là, vers 10 heures du matin, les membres du personnel de l'usine voient débarquer un "comité de direction imposant". Celui des cadres de "Vinci Eurovia", les patrons depuis le rachat de l'entreprise.

Une heure après, ces mêmes salariés assistent éberlués au départ de leur directeur "raccompagné à son véhicule avec tous ses effets personnels, sans pouvoir dire un seul mot à ses collaborateurs", rapportent-ils. Un peu plus tard dans le journée, ils sont convoqués pour une réunion extraordinaire dans les ateliers. Et là, le couperêt tombe. "On nous a expliqué que Farcor produisait trop cher et qu'une décision s’imposait. Cette décision ils l'avaient déjà prise, le site Farcor doit être fermé d'ici le 31 Mars". 

L' entreprise Farcor menacée de fermeture
Lieu de tournage : Lumbin (Isère). Intervenants : salariés anonymes et Albert Andrevon, maire de Lumbin.

Aujourd'hui, les salariés ne souhaitent pas s'exprimer à visage découvert. Tous sont très choqués par ce qui arrive. On leur promettait pourtant un bel avenir. "La société n'est pas en cessation de paiement", expliquent-ils, "elle a toujours payé ses fournisseurs, et rempli tous ses contrats. Le carnet de commande est plein, les clients sont fidèles". 

Vinci promet de reclasser ses salariés. Mais où, et pour quels postes? Une solution qui n'est pas acceptable pour eux. "On fabriquait des panneaux, on va se retrouver à travailler sur les routes, les trottoirs, à faire du désamiantage, de la démolition, c'est n'importe quoi", explique un ouvrier. "ça implique de la mobilité géographique, je n'ai pas envie de quitter la région pour aller à Lyon, ou ailleurs", raconte un autre. Les 22 salariés habitent tous dans le Grésivaudan. 

Le maire de Lumbin, Albert Andrevon, est aussi très remonté. "Il ne faudrait pas que chez Eurovia ils oublient qu'ils vivent avec nos impôts, que ce sont ces impôts qui financent les panneaux ou la voirie, que les gens ici les font vivre". 

Chez Farcor, les salariés pensent être fixés sur leur sort courant avril. 

Farcor, une usine implantée depuis près de 40 ans 


Farcor est une société locale qui fabrique et vend des panneaux de signalisation routière, de signalétique et du mobilier urbain. Elle a été créée en 1975, et implantée dans la zone industrielle de Lumbin. 

En mars 2012, la PME est rachetée par le groupe Vinci Eurovia. Le groupe est l'un des principaux acteurs mondiaux des travaux d'infrastructures de transport et d'aménagement urbain et le leader français de la conception de routes. 

La société Farcor représente à elle seule un chiffre d’affaires de plus de 3 millions d’euros sur l’année 2012. Elle produit près de 20 000 panneaux de signalisation par an.

Elle travaille avec plus de 850 clients, dont près de 300 communes.

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus