Cet article date de plus de 5 ans

Vaccin de Méningitec, un lot jugé dangereux pour la santé

Un lot de vaccin de Méningitec, a priori « sain », s’avère en réalité très dangereux pour la santé, selon un laboratoire italien. Le même jour où le tribunal de grande instance de Clermont-Ferrand va être saisi de 60 nouveaux dossiers liés au vaccin.
240 familles reprochent au laboratoire CSP, situé à Cournon-d'Auvergne (Puy-de-Dôme), d'avoir acheminé des seringues défectueuses car contenant des résidus de métaux lourds.
240 familles reprochent au laboratoire CSP, situé à Cournon-d'Auvergne (Puy-de-Dôme), d'avoir acheminé des seringues défectueuses car contenant des résidus de métaux lourds. © France 3 Auvergne
Dans un rapport détaillé le laboratoire italien fournit la preuve que le vaccin, en l’occurrence le lot analysé, contient de nombreuses particules de métaux lourds. Des particules qui injectées dans le corps et qui ne pourront jamais être éliminées. Et les conséquences sur l’organisme pourraient être catastrophiques : inflammations chroniques, cancers, diabètes,…

Un rapport d’expertise qui intervient alors que le tribunal de grande instance de Clermont-Ferrand soit être saisi ce matin de 60 nouveaux dossiers liés au vaccin de Méningitec. En septembre 2015 une procédure civile a été lancée par les avocats, Maîtres Ludot et Gilles-Jean Portejoie, de 480 familles. Il s’attaque notamment à la société CSP, basée à Cournon d’Auvergne, distributeur des vaccins sur le marché français. Si, en septembre 2014, une vingtaine de lots ont été retirés du marché par l’Agence nationale de sécurité du médicament. Mais certains lots n’ont pas été retirés du marché à temps et ont été administrés.

Le tribunal de grande instance doit se prononcer sur l’expertise médicale ou non, et étudier le lien de causalité entre le vaccin et les symptômes des plaignants.

durée de la vidéo: 02 min 05
Méningitec le rapport d'expertise italien

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société méningite santé