Vents forts à Grenoble : la patinoire "Pôle Sud" doit être réparée

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes
Après le coup de vent du week-end, l'heure est désormais aux travaux pour réparer la toiture endommagée de la patinoire de Grenoble.
Après le coup de vent du week-end, l'heure est désormais aux travaux pour réparer la toiture endommagée de la patinoire de Grenoble. © France Ceroni / France 3 Alpes

Parmi les bâtiments touchés par la tempête, la patinoire Pôle Sud où une partie du toit a été endommagée. L'arène a été évacuée et la circulation interrompue. Il n'y a pas eu de blessés. Mais aujourd'hui, les dégâts sont impressionnants et la pluie complique la réparation. 

A la veille de Noël, le coup de vent qui a sévi sur l'Isère avait sérieusement endommagé le toit de la patinoire de Grenoble, la plus grande de France. Mais aujourd'hui, quelques jours après la tempête, l'heure est à la sécurisation du bâtiment.

Car la structure accueille quotidiennement jusqu'à 2.000 patineurs amateurs, particulièrement en cette période de vacances. L'arène sportive, celle des Brûleurs de Loups, n'est pas concernée. En revanche, la piste ludique, celle des enfants et des entraînements de patinage artistique et de short-track, est aujourd'hui totalement impraticable. Accueillir tout le monde est donc devenu un casse-tête pour la direction.  

Des travaux d'isolation temporaires devraient donc débuter dès que la météo le permettra. Mais le gros oeuvre ne devrait pas commencer avant une quinzaine de jours, sans aucune idée du coût que cette tempête aura engendré.

En vidéo, le reportage de Grégory Lespinasse et Franck Ceroni 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.