VIDEO. Il y a 40 ans dans les stations de ski, les pisteurs étaient des "jardiniers des neiges"

La profession de pisteur fête officiellement ses 40 ans cette année. Le métier a beaucoup évolué au fil du temps. Preuve en images avec un reportage tourné à Courchevel (Savoie) en 1965. A l’époque on ne parlait pas de pisteur mais de "jardiniers des neiges".
 

Damage des pistes à Courchevel en 1965
Damage des pistes à Courchevel en 1965 © INA

En 40 ans, le métier de pisteur a énormément évolué. Si leur mission d'entretenir et assurer la sécurité des pistes n'a pas changé, leur travail est plus sûr et efficace aujourd'hui grâce aux évolutions technologiques.

Dans les années 60, ils étaient joliment nommés "jardiniers des neiges" par un journaliste venu filmer leur travail dans la station savoyarde de Courchevel. Soixante pisteurs nivelaient bosses et trous pour que "les skieurs ne risquent pas de se fourvoyer dangereusement" explique le commentateur.

A l'époque, l'essentiel du travail de damage s'effectuait de façon artisanale comme vous allez pouvoir le constater sur ces images... qui datent de 1965.
 
Pas d'explosif dans les années 60 pour déclencher des coulées de neige préventives et éviter les avalanches. Les pisteurs partaient à ski et se munissaient de ballons gonflés à l'hélium pour être plus facilement retrouvés s'ils se faisaient emporter.
 
Déclenchement d'une coulée de neige par un pisteur en 1965 à Courchevel
Déclenchement d'une coulée de neige par un pisteur en 1965 à Courchevel © INA
Les détecteurs de victimes d'avalanches n'existaient pas encore. Il faudra attendre la fin des années 60 pour voir arriver le premier système sur le marché américain.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite archives culture stations de ski économie tourisme
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter