Cet article date de plus de 5 ans

Wilfried Noubissi, le petit frère de Kevin, comparaît comme témoin dans le procès de la rixe d'Echirolles

Ce 24 novembre, Wilfried Noubissi et Abou Cissé ont témoigné. Le jour du drame, le 28 septembre 2012, tout aurait commencé par une querelle entre ces deux jeunes. C'est le point de départ d'une spirale de violence mortelle qui a été examiné aujourd'hui par la Cour d'Assises de Grenoble.
Kevin et Sofiane
Kevin et Sofiane © France 3
Tout aurait commencé ce 28 septembre 2012 par une bagarre entre Wilfried Noubissi, petit frère de Kevin, 16 ans à l'époque, du quartier des Granges à Echirolles, et Abou Cissé, plus âgé de 3 ans, du quartier de la Villeneuve de Grenoble. La cause ? Un "regard de travers", pour une histoire de fille peut-être. C'est la seule explication pour l'instant. Mais on en saura sans doute plus d'ici la fin du procès. 

Après 18H30, Abou Cissé, et son ami Sid-Ahmed Elhadj Daouadji, rencontrent à nouveau Wilfried, lui-même accompagné par deux jeunes de son quartier, à proximité de l'arrêt de tram Marie-Curie. Les hostilités reprennent. La mère de Sid-Ahmed y assiste depuis sa fenêtre. Voyant son fils en mauvaise posture, elle aurait appelé à la rescousse son aîné, Mohamed El Amine. Et ce dernier aurait "gazé" Wilfried à l'aide d'une bombe lacrymogène. 

Vers 20H, Wilfried désigne à son grand frère Kevin celui qui l'a gazé. Kevin aurait alors fait remarquer à Mohamed El Amine Elhadj Daouadji que Wilfried est plus jeune que lui. Et lui aurait donné une gifle en réclamant des excuses. 

Une heure plus tard, commençait le massacre

Le récit de cette journée par Jean-Christophe Solari
durée de la vidéo: 02 min 03
L'audition des témoins





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
criminalité faits divers