• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Y aura-t-il plus de champignons en Auvergne avec la nouvelle Lune ?

Le mois de septembre de cette année 2019 ne semble pas propice aux champignons. La sécheresse ne permet pas leur apparition. Alors est-ce que la nouvelle Lune prévue fin septembre va aider à la pousse des champignons en Auvergne ? Les avis sont partagés. / © NICOLAS TUCAT / AFP
Le mois de septembre de cette année 2019 ne semble pas propice aux champignons. La sécheresse ne permet pas leur apparition. Alors est-ce que la nouvelle Lune prévue fin septembre va aider à la pousse des champignons en Auvergne ? Les avis sont partagés. / © NICOLAS TUCAT / AFP

Septembre 2019 sera-t-il un mois à champignons ? Avec la sécheresse qui sévit depuis plusieurs mois, rien n'est moins sûre. Mais est-ce que la nouvelle Lune prévue le 28 septembre, ne va pas inverser la tendance et aider à la pousse des champignons en Auvergne ? Les avis sont partagés. 

Par Aurélie Albert

« La Lune influence fortement la pousse des champignons ». Une croyance populaire qui a la peau dure dans le milieu des cueilleurs de champignons. Mais finalement, est-ce que c’est vrai ? Il faut dire que les champignons sont fortement liés à notre imaginaire et souvent assimilé à l’univers magique des contes pour enfants. Il ne faut donc pas s’étonner de retrouver dans les dictons des anciens, cette petite touche de magie. Mais tout le monde n’est pas d’accord, les avis sont partagés sur ce phénomène. 
  

« Le plus important, ce sont les conditions météo »

D’un côté, il y a les scientifiques, les mycologues. Pour eux, il n’y a aucun lien entre la nouvelle Lune et la pousse des champignons. « Le plus important, ce sont les conditions météo, explique Christian Hurtado, président de la société mycologique, botanique et lichénologique d’Auvergne. S’il ne pleut pas et s’il ne fait pas chaud, il n’y aura pas de champignons. C’est l’eau qui vient du haut qui a un impact. L’année dernière, il n’y a pas eu de champignons et pourtant, il y a eu des nouvelles Lunes »
Pour ce spécialiste des champignons, les dictons et les proverbes ne se vérifient pas pour la pousse des champignons. « Il y a un autre dicton qui dit « Pas de guêpes, pas de cèpes ». Une année, je n’ai pas eu de guêpes, par contre il y avait des cèpes », continue le mycologue. 
 
 

Pas de champignons en septembre : une situation exceptionnelle 

La saison et l’humidité ont bien sûr un impact sur les champignons. Par exemple, un orage qui vient après une forte période de chaleur favorise la pousse de champignons. Mais comme dans le jardinage, certains regardent beaucoup la Lune. C’est le cas de Christian Danias, un cueilleur de champignons expérimenté. Depuis son plus jeune âge, il part à la cueillette des champignons, dans le Périgord d’où il est originaire, et dans le Cantal, sur les monts de la Margeride. « On est à la mi-septembre et il n’y a toujours pas de champignons, c’est la première fois que je vois ça, raconte Christian Danias. Pendant trois jours, il y a eu une pousse de champignons et maintenant plus rien »
 
 

Attendre cinq jours après la nouvelle Lune

Une situation exceptionnelle pour les aficionados de la cueillette. Pour Christian Danias, il faudra attendre début octobre pour avoir une belle pousse de champignons. Pourquoi ? « Il faudra attendre la nouvelle Lune, le 28 septembre. Mais il faudra patienter cinq jours après, début octobre, pour ramasser des champignons et surtout des cèpes ». Si nous suivons les conseils de nos anciens, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Même si certains sont à prêts à suivre tous les dictons pour s’élancer dans les bois, à la nouvelle Lune ou à la pleine Lune, peu importe. 

Que vous soyez attachés aux dictons ou pas, il faudra quand même surveiller le ciel avant d’aller vous aventurer dans les bois à la quête de champignons. 

Sur le même sujet

Un Tour de France pour sensibiliser à la BPCO, une maladie respiratoire

Les + Lus