Yann Le Diouris, président de la JA Vichy Clermont Métropole, dans "Match retour"

Publié le Mis à jour le

En battant Orchies, la JA Vichy-Clermont Métropole a arraché le week-end dernier sa première victoire de la saison en Pro B. Le compteur est débloqué après deux défaites, dont une à domicile. Jean-Luc Roussilhe recevait lundi dans Match Retour le président des sangs et or, Yann Le Diouris.

Jean-Luc Roussilhe : Soulagé par cette première victoire de la saison samedi soir ?
Yann Le Diouris : On est très content d'avoir offert une belle victoire à la Maison des sports à Clermont, ça nous tenait à coeur. Un beau scénario, du suspense jusqu'au bout... on a été réjoui et soulagé aussi.

JLR : Il y avait de la pression parce qu'il fallait ce premier succès après deux défaites pour commencer ce championnat de Pro B ?
YLD : Nous sommes un promu, il ne faut pas l'oublier... On commence par Boulazac, on se déplace au Portel, deux places fortes du basket en Pro B, on savait que la tâche était dure. Orchies est une très belle équipe, on reçoit Bourg ce week-end... La ligue a voulu nous gâter pour le début de championnat! à nous d'en tirer l'enseignement on apprend chaque match après match...

JLR : A la maison des sports (...), le public est là mais il y a des gradins un peu vide. On rappelle qu'il y a 4500 places dans cette salle...
YLD : Il faut qu'on prenne nos marques, le public aussi. On a regardé les affluences qu'on a fait sur les deux premiers matchs de Clermont, on est dans la moyenne d'affluence de la Pro B, on est dans les clous. Il faut aussi le temps que le public clermontois, que les vichyssois viennent redécouvrir du basket de haut niveau. On travaille pour.

JLR : Cette fusion, c'était compliqué à mener comme dossier ?
YLD : C'est pas simple... Le matin du 31 mai on était encore en Nationale 1, aujourd'hui on est en Pro B, on a changé de couleurs, on a changé de nom en cinq mois et demi de temps. Le boulot, il y en a eu énormément, il y a encore beaucoup d'imperfections. On va progresser dans la communication, on va progresser sportivement dans la structure. La seule chose qui n'est pa sune erreur, c'est ce rapprochement, ça c'est une bonne idée.

JLR : L'effectif a été bouleversé, il faut encore l'adapter, envisager des évolutions ?
YLD : On découvre la Pro B, la Pro B a évolué énormément ces dernières années. Le championnat de France de basket aujourd'hui il se professionnalise de plus en plus. Pour les prochaines saisons, il faut qu'on apprenne tout ça, comment se structure la Pro B, pour exister au plus haut niveau.

JLR : Samedi soir, retour à Vichy. Il faut retrouver son public ?
YLD : Je suis pas inquiet, on a une grosse affiche, ils ont toujours répondu présents. On a des des joueurs qui attendent d'eux parce qu'ils savent que ça a poussé. On va essayer de se projeter contre Bourg qui est un des ogres de la Pro B.

durée de la vidéo: 05 min 04
Yann Le Diouris invité de Match Retour