• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Affaire Fournier : Perpétuité pour les principaux auteurs.

Cordon de sécurité devant le tribunal de Châteauroux.
Cordon de sécurité devant le tribunal de Châteauroux.

La cour d'assises de l'Indre a condamné les auteurs de la mort de Maurice Fournier, à des peines allant de 15 ans de la réclusion criminelle à la perpétuité.

Par Didier Foyer et Sébastien Naissant

C’est dans une salle comble que le verdict a été rendu. Les forces de l'ordre ont même du refouler une partie du public à l’extérieur de la cour d'assises.

Les jurés ont reconnu, la véracité des aveux de Michel (le cousin). « Il a toujours été constant dans ses déclarations » a déclaré le président. Son récit donne des détails que seule une personne présente sur les lieux du crime, pouvait donner. Même s'il y a des omissions et des zones d'ombre, ses propos correspondent au témoignage de Paulette (l'épouse de Maurice Fournier). Le cousin, a donc été jugé, co-auteur des faits et non complice. Le président a ajouté que les trois autres co-accusés ont fait preuve « d’incohérence, de contradiction et de mensonges ». Face aux accusations, leurs déclarations n'ont pas convaincu la cour. 

Tous les quatre sont reconnus coupables, de vol et de violence ayant entraîné la mort de Maurice et  21 jours
d' ITT (interruption temporaire de travail) pour son épouse Paulette.

Michel a donc été condamné à 15 ans de réclusion criminelle, Jessie à 25 ans et son frére Jerry à la perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans. Quant au père, Louis, il a également écopé d'une peine à perpétuité, dont 18 ans incompressibles.

Me Lamoure, l’avocate des parties civiles a déclaré que « la famille, satisfaite de ce verdict, avait le sentiment d’avoir été entendue ». En revanche, ce verdict correspond aux craintes des avocats de la défense, qui s'attendaient en effet, à de lourdes peines. Certains envisagent d’ores et déjà de faire appel.

A la sortie de l'audience, la communauté des gens du voyage criait à l'injustice. 

Sur le même sujet

La colére des bénévoles face à la précarité

Les + Lus