Cet article date de plus de 7 ans

Le Parquet ouvre une enquête préliminaire, suite à la vidéo de Joué-les-Tours

Suite aux différentes auditions et au visionnage de la vidéo postée sur Youtube par un témoin de l'interpellation musclée de Joué-les-Tours, le Parquet ouvre une enquête préliminaire. Elle est confiée à l'Inspection générale de la Police nationale (l'IGPN), la police des polices. 
la video à l'origine de l'enquête préliminaire de l'IGPN
la video à l'origine de l'enquête préliminaire de l'IGPN
Le film à l'origine de cette enquête préliminaire montre une interpellation musclée, filmée du haut d’un appartement du quartier de la Rabière à Joué-les-Tours. Au milieu de la chaussée, un policier frappe une femme à l’aide d’une matraque. Il videra ensuite le contenu d'une bombe lacrymogène à son visage. Le début de l'altercation ne figure pas sur la vidéo amateur.

Selon les policiers, la femme dont il est question aurait tenté de mordre l’un d’eux, de façon répétée. Elle aurait également tenté d'attraper la radio du policier afin d’empêcher l’interpellation du conducteur du véhicule, un homme en état d'ébriété qui refusait de se soumettre à l'ethylotest.
Le conducteur faisant par ailleurs l'objet d'un mandat de recherche, il a été écroué à la Maison d'arrêt de Tours. 

L'enquête de l'IGPN permettra de décider ou non de l'ouverture d'une enquête judiciaire


La vidéo à l'origine de l'enquête préliminaire : 
Pour voir la vidéo complète, telle que postée sur Youtube, cliquer ici 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers