• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Pin's o mania à Saint Amand Montrond !

Plus de 80 exposants sont venus présenter leur trésors, et comme à l'époque, on a troqué, échangé, vendu.... fait revivre cette passion pour la punaise décorée ou sculptée, presque oubliée depuis plus de 25 ans !

Par Patrick Pinto

Un petit air de nostalgie... que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.... a envahi la petite cité du Cher. Objet de convoitise à la fin des années 80, puis tombé en désuétude au début de la décennie 90, le voilà ressorti des greniers, le temps d'une journée.

Les pin's tels que nous les connaissons aujourd'hui ont des ancêtres qui se fixaient non pas avec des attaches, mais avec des écrous vissés à l'arrière. Leur existence remonte à plusieurs dizaines d'années....Le pin's existe vraissemblablement depuis le début du XXè siècle.

Les vrais pin's sont arrivés en France avec le tournoi de Roland Garros 1987. La mode a pris très rapidement, pour devenir un véritable phénomène de société au début des années 90. Il relevait alors de l'hystérie collective. Tout le monde éditait des pin's, tout le monde en voulait et les prix s'envolaient.
Les pin's étaient, à la suite du porte clés des années 60/70, des gadgets commerciaux, des objets de communication, parfois même de petites oeuvres d'art, édités en quelques exemplaires, ou exemplaires uniques, dont la cote pouvait atteindre plusieurs centaines de francs de l'époque.
L'engouement était tellement important, que, des plus grandes villes aux campagnes les plus reculées, de très nombreuses localités avaient leur foire aux pin's ou leur bourse aux pin's.... Internet en était à ses balbutiements, pas question donc d'échanger ou de vendre sur la toile !

La mode est retombée après l'apogée des Jeux Olympiques d'Albertville de 92. Cette collection s'est alors assagie, pour ne plus concerner que d'authentiques amateurs.
Ils ont généralement choisi de concentrer leur collection autour d'un thème bien précis, en lien avec leur profession, leur activité sportive, leur passion.... 

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus