Cet article date de plus de 6 ans

Mariages chinois : Jean Germain reste mis en examen

La Cour d'Appel d'Orléans maintient la mise en examen de l'ancien maire de Tours dans l'affaire des mariages chinois. Son avocat avait réclamé à ce qu'il soit placé en qualité de témoin assisté.
Lise Han, l'organisatrice des mariages chinois à Tours écope de 30 mois de prison dont 12 ferme
Lise Han, l'organisatrice des mariages chinois à Tours écope de 30 mois de prison dont 12 ferme © F3
La demande d'annulation de la mise en examen de Jean Germain a été rejetée le 17 novembre par la chambre d'accusation de la Cour d'appel d'Orléans. L'avocat du sénateur PS avait plaidé "l'insuffisance des indices de charges"  au moment de la mise en examen du sénateur et ex-maire de Tours. Me D.Tricaud avait réclamé à ce que son client soit placé en qualité de témoin assisté.

Jean Germain reste donc mis en examen pour "complicité passive", prise illégale d'intérêt et détournement de fonds publics.  

L'ancien maire de Tours était-il au courant des agissements de la femme d'affaires, Lise Han, chargée d'organiser les mariages chinois entre 2008 et 2011 pour la ville tourangelle ? Soupçonnée d'escroquerie, cette dernière a été mise en examen début 2013 pour prises "illégales d'intérêt". 

Spécialiste de la Chine, Lise Han a été recrutée par la ville de Tours en 2008 pour organiser des "mariages" pour des touristes Chinois en quête de romantisme à la française. Des cérémonies qui s'apparentaient à des confirmations de voeux avec visite de châteaux à la clef. De juteux contrats dont le montant global est estimé à 800 000 euros.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mariages chinois justice