• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

FARN : les urgentistes du nucléaire s'entraînent à la centrale de Belleville-sur-Loire

© F3
© F3

La Force d’action rapide du nucléaire (FARN) procède aujourd’hui à un exercice grandeur nature sur le site de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher). Au cours de cette intervention, les colonnes vont tester leur capacité à faire face à une situation d'urgence.

Par Ch.L/A.Métais

Un exercice de grande ampleur a commencé mercredi matin à la centrale de Belleville-sur-Loire. Trois colonnes de la FARN sont arrivées de Dampierre-en-Burly dans le Loiret, de Civaux dans la Vienne et de Paluel en Seine-Maritime. Les soixante équipiers vont tester leur capacité à faire face à une situation d'urgence. Ils devront par exemple rétablir l’alimentation en électricité, en eau ou en air de la centrale. 

Les membres de la FARN sont des employés des sites nucléaires. Mécaniciens, ingénieurs... ils consacrent une partie de leur temps à la maintenance courante des centrales et l’autre à ce type d’intervention. Le but c’est bien sûr d’être capable de gérer un éventuel accident qui surviendrait sur l'un des dix-neuf sites nucléaires français. 
►reportage complet à retrouver dans le JT édition du Berry (28.01.2015)

Créée en 2011 à la suite de la catastrophe nucléaire de Fukushima, la force d’action rapide du nucléaire compte 230 collaborateurs. Dotée de ses propres moyens de transport, dont un hélicoptère, des camions et des 4x4 sur-puissants, la FARN doit être opérationnelle en moins de 12 heures.

►vidéo: ci-dessous un clip de présentation de la FARN réalisé en 2011
Ce contenu n'est plus disponible

 

Sur le même sujet

Le Blanc, commune rurale isolée

Les + Lus