• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

La ville d'Orléans a-t-elle diminué ses subventions à une association pour limiter l'afflux d'étrangers ?

Relais orléanais. / © F3 Centre/Val de Loire
Relais orléanais. / © F3 Centre/Val de Loire

La ville d'Orléans fait-elle la distinction entre les personnes françaises et étrangères en situation précaire ? La polémique enfle depuis la baisse des subventions notamment à l'association "Le relais orléanais" et les déclarations de nos confrères de France Bleu Orléans et Europe 1

Par Delphine Cros

Comme les autres associations, Le Relais orléanais s'attendait à voir diminuer sa subvention municipale mais pas autant. La baisse est conséquente : 18,5% soit 20.000 euros. Un coup dur pour ce relais qui propose l'accueil d'urgence et la restauration à près de 1.000 personnes en difficulté.
 
L'opposition PS pointe du doigt la baisse des subventions municipales particulièrement celle-ci.

 

La polémique...

Mais ce qui fait le plus débat, ce mercredi, c'est la révélation faite par nos confrères de France Bleue Orléans et d’Europe 1. Selon un des bénévoles du Relais :

"la mairie d'Orléans aurait demandé à l’association de ne pas mélanger le social et l'humanitaire"



Nos confrères d'Europe 1 intitulent leur article "laisser la priorité aux SDF Français?" car : 

"officiellement, la mairie avance des raisons budgétaires mais le Relais Orléanais, lui, est persuadé qu'on lui demande de choisir entre les nécessiteux locaux et ceux qui viennent de l'étranger"



La réponse du Relais...

Interviewé par une de nos équipes, sur la baisse de leur enveloppe, Gilbert Carreau administrateur et membre du bureau de l'association Le Relais Orléanais explique : "On ne comprend pas pourquoi on nous a autant baissé le budget. Nous n’avons pas d’explications".

Et à la question : est-ce vrai que la mairie vous a demandé de faire une distinction entre les bénéficiaires ? Il répond : "Nous traitons tous les bénéficiaires de la même façon". 

"Cette demande ne nous n’a jamais été faite. Je sais que cela a été évoqué par vos confrères. Pour moi, c’est une pure interprétation, cela ne nous a jamais été demandé. Cette demande n’a jamais été faite".




Pourtant, selon nos sources une représentante de la municipalité aurait justifier la baisse de cette subvention. Lors d'une réunion du Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) pour le renouvellement de la convention de l'association elle aurait déclarée : 

"La municipalité ne souhaite pas participer à l'afflux des étrangers à Orléans"


Contactée dans l'après-midi, la Mairie d’Orléans n'était pas en mesure de nous répondre ce jour. Une de nos équipes se rendra en mairie ce jeudi.

Sujet Amélie Rigodanzo et Ji Li
Intervenants
Gilbert Carreau Administrateur et membre du bureau de l'association "Le Relais Orléanais"
Victor 75 ans - Bénéficiaire de l'association depuis 20 ans
Jean-Louis 70 ans - Bénéficiaire de l'association depuis 4 ans
Vrai ou faux?

 

Sur le même sujet

La filière du cornichon français lancée dans le Loir-et-Cher progresse bien

Les + Lus